vendredi 1 mars 2024

Qualité de l’eau de la Seine pour les Jeux olympiques de Paris 2024, le test annulé à cause d’E.coli !

Annulation de l’épreuve test de triathlon en relais mixte en raison de la qualité de l’eau de la Seine

L’épreuve test de triathlon en relais mixte, prévue dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, a été annulée suite aux résultats négatifs des analyses de l’eau de la Seine. Les organisateurs ont en effet constaté que la qualité de l’eau ne répondait pas aux normes requises pour la tenue de l’épreuve de nage.

Face aux divergences dans les résultats des analyses de la qualité de l’eau, il a été décidé de transformer l’épreuve test de relais mixte en une compétition de duathlon, combinant le cyclisme et la course à pied. Cette décision a été prise conjointement par le comité d’organisation et la Fédération internationale de triathlon, World Triathlon. La même solution avait déjà été adoptée pour l’épreuve test de paratriathlon qui s’est déroulée la veille.

Il s’agit de la troisième épreuve test perturbée par la qualité de l’eau de la Seine en seulement deux semaines. En début de mois, l’épreuve de natation en eau libre avait également été annulée en raison de la présence de bactéries Escherichia coli (E. coli). Les prélèvements effectués en laboratoire avaient révélé un taux légèrement supérieur aux limites permises par les règlements de World Triathlon, avec plus de 1000 unités formant colonies pour 100 millilitres.

Ces annulations répétées posent la question de la qualité de l’eau de la Seine et suscitent des inquiétudes pour la tenue des épreuves de triathlon et de natation en eau libre des Jeux olympiques et paralympiques de l’année prochaine. Cependant, le président du comité d’organisation, Tony Estanguet, a affirmé qu’il n’y aurait pas de solution de rechange et que les épreuves se tiendront bien dans la Seine comme prévu.

La situation soulève des interrogations quant aux mesures qui seront prises pour garantir la sécurité des athlètes et des participants, ainsi que la préservation de l’environnement. Les autorités locales et les organisateurs devront redoubler d’efforts pour assurer une meilleure qualité de l’eau de la Seine et éviter de nouvelles annulations d’épreuves.

Mots-clés : épreuve test, triathlon, Jeux olympiques et paralympiques, Paris 2024, annulation, qualité de l’eau, Seine, duathlon, cyclisme, course à pied, natation en eau libre, bactéries Escherichia coli (E. coli), prélèvements, normes, sécurité, environnement.

articles similaires

Articles Récents