mardi 28 mai 2024
AccueilSportLe talonneur sud-africain Mbonambi blanchi des accusations de racisme après la demi-finale...

Le talonneur sud-africain Mbonambi blanchi des accusations de racisme après la demi-finale de la Coupe du monde

Le talonneur sud-africain Bongi Mbonambi a été accusé par l’Anglais Tom Curry d’avoir proféré une injure raciale à son encontre lors de la demi-finale de la Coupe du monde de rugby. Cependant, World Rugby a annoncé que Mbonambi ne ferait pas l’objet de poursuites en raison du manque de preuves suffisantes.

Bongi Mbonambi est un joueur clé de l’équipe sud-africaine et pourra donc participer à la finale du Mondial contre la Nouvelle-Zélande. Le match se déroulera samedi à 21 heures, au Stade de France à Saint-Denis. Mbonambi occupera le poste de talonneur titulaire pour cette rencontre cruciale.

Dans un communiqué, World Rugby explique avoir étudié toutes les preuves disponibles, y compris les images du match, les enregistrements audio et les témoignages des deux équipes. L’instance dirigeante du rugby mondial considère qu’il n’y a pas suffisamment de preuves à l’heure actuelle pour engager des poursuites contre Mbonambi.

Cependant, World Rugby reconnaît que Tom Curry a émis des allégations de bonne foi et qu’il n’y a aucune suggestion que ces allégations soient délibérément fausses ou malveillantes. Le troisième-ligne anglais avait déclaré, après la défaite de l’équipe anglaise en demi-finale, que Mbonambi l’avait traité de « connard de blanc ».

Curry a rapporté les faits à l’arbitre du match, Ben O’Keeffe, qui lui a demandé de ne rien dire. La Fédération anglaise (RFU) s’est dite « très déçue » de la décision prise par World Rugby de ne pas porter l’affaire devant une commission disciplinaire indépendante. Elle affirme également que Mbonambi avait déjà proféré une injure raciale à l’encontre de Curry lors d’un match à l’automne 2022.

Parallèlement à cette affaire, les deux joueurs ont été victimes d’insultes sur les réseaux sociaux. World Rugby a exprimé sa préoccupation face à ces débordements et la RFU a condamné les propos haineux dont Tom Curry et sa famille ont été la cible. La fédération anglaise souligne le courage du joueur de dénoncer publiquement un comportement inacceptable, que ce soit sur un terrain de rugby ou dans la vie de tous les jours.

Mots-clés: talonneur sud-africain, Bongi Mbonambi, Coupe du monde, Angleterre, World Rugby, rugby mondial, finale, Nouvelle-Zélande, Stade de France, demi-finale, injure raciale, preuves, accusations, Tom Curry, commission disciplinaire, réseaux sociaux, comportement inacceptable.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE