vendredi 24 mai 2024
AccueilSportLe nouveau record au marathon de New York attire l'attention malgré le...

Le nouveau record au marathon de New York attire l’attention malgré le parcours difficile!

L’Ethiopien Tamirat Tola a remporté le marathon de New York, établissant un nouveau record de la course, dimanche 5 novembre 2023. MIKE SEGAR / REUTERS.

Plus d’un mois après les records du monde du Kényan Kelvin Kiptum à Chicago (Illinois) – 2 h 0 min 35 s – et de l’Ethiopienne Tigst Assefa à Berlin – 2 h 11 min 53 s –, le dernier marathon majeur de l’année se déroulait à New York (New York), dans une ambiance électrique.

Sans surprise, les deux records du monde n’ont pas tremblé, dimanche 5 novembre, le parcours vallonné étant en effet peu propice à des courses rapides. Le plateau élite n’en demeurait pas moins relevé : seize athlètes olympiques et onze médaillés mondiaux figuraient au départ de la course.

Chez les hommes, c’est l’Ethiopien Tamirat Tola qui s’est imposé en solitaire, établissant un nouveau record de l’épreuve new-yorkaise, en 2 h 4 min 58 s. Avec cette performance de premier plan, il efface des tablettes la marque du Kényan Geoffrey Mutaï (2 h 5 min 6 s), qui remontait à 2011. Champion du monde à Eugene (Oregon) en 2022 et troisième du marathon de Londres cette saison, l’athlète de 32 ans a décroché sa première médaille dans la Grosse Pomme, après avoir échoué à la quatrième place en 2018 et 2019. Il devance de 2 min le Kényan Albert Korir et son compatriote Shura Kitata, 3e. « C’est un marathon incroyable, je ne pouvais rêver mieux. J’avais abandonné cet été lors des Mondiaux de Budapest [à un kilomètre de l’arrivée] en raison de problèmes. Et là, je retrouve du plaisir », a dit le vainqueur à l’arrivée.

Chez les femmes, la Kényane Hellen Obiri a remporté le marathon de New York au sprint. Après un début de course sur des bases relativement lentes, elle a fait parler ses qualités de pistarde pour prendre le meilleur dans un final disputé, à trois concurrentes. Elle devance de 5 s l’Ethiopienne Letesenbet Gidey et sa compatriote Sharon Lokedi. Déjà vainqueure cette année du marathon de Boston (Massachusetts), la double championne du monde du 5 000 m a bouclé la distance légendaire de 42,195 kilomètres en 2 h 27 min 23 s. A noter que la Kényane Peres Jepchirchir, championne olympique à Tokyo, était absente de la course après avoir déclaré forfait samedi, en raison d’une douleur à la jambe.

En tout, ce sont près de 50 000 coureurs qui ont participé au plus célèbre marathon du monde. Cette édition se déroulait toutefois sous haute sécurité, en raison de la guerre entre Israël et le mouvement palestinien Hamas à Gaza. Mercredi, la police new-yorkaise avait fait part de ses « inquiétudes grandissantes ». Aucune action n’a néanmoins interrompu ce rendez-vous, toujours aussi populaire.

Mots-clés: marathon de New York, Tamirat Tola, record, Ethiopie, Kénya, Hellen Obiri, performance, sécurité, coureurs.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE