dimanche 21 avril 2024
AccueilnewsInternational23 soldats disparus et une vallée inondée : les conséquences tragiques des...

23 soldats disparus et une vallée inondée : les conséquences tragiques des pluies intenses dans l’Himalaya

Inondations meurtrières dans la vallée de Lachen, au nord-est de l’Inde

Une photographie déchirante prise le 4 octobre 2023 par l’armée indienne montre une rue inondée dans la vallée de Lachen, dans l’État indien du Sikkim, à la suite d’une crue soudaine causée par des pluies intenses. Au moins 23 soldats sont portés disparus, victimes de ces crues subites qui ont frappé cette région montagneuse isolée de l’Himalaya, proche de la frontière népalaise. Des véhicules ont été submergés, témoignant de l’ampleur de la catastrophe.

Des précipitations soudaines au Lac Lhonak, dans le nord de l’État de Sikkim, ont provoqué ces crues subites sur la rivière Tista. Dans un communiqué, les forces armées ont confirmé la disparition des 23 soldats et ont souligné que des recherches étaient en cours. La vidéo diffusée par un porte-parole de l’armée est saisissante : un torrent brun déferle dans une vallée verdoyante, emportant tout sur son passage, y compris des lignes électriques et de modestes immeubles qui disparaissent sous les eaux.

Le niveau de la rivière Tista était 4,50 mètres plus élevé que la normale à cause d’un barrage en amont qui avait déchargé de l’eau précédemment. Cette situation critique exacerbe le risque de crues dans la région. Les autorités locales font face à une situation inédite et tentent de mettre en œuvre des mesures d’urgence pour limiter les dégâts. Le ministre en chef de l’État, Prem Singh Tamang, s’est rendu dans la ville de Singtam, en aval du site du désastre, pour évaluer la situation et coordonner les opérations.

Les inondations et les glissements de terrain, malheureusement fréquents en Inde, sont d’autant plus dévastateurs que la mousson bat son plein, notamment de juin à septembre. Cependant, octobre marque en principe la fin de cette saison pluvieuse. Les experts attribuent ces catastrophes naturelles plus fréquentes et plus dévastatrices aux effets du changement climatique. La fonte des glaciers himalayens s’accélère, augmentant le volume des cours d’eau et exposant les populations à des risques toujours plus grands.

Selon un rapport publié en juin par le Centre international pour le développement intégré des montagnes (ICIMOD), les glaciers himalayens fondent à une vitesse 65 % plus rapide entre 2011 et 2020 par rapport à la décennie précédente. Si les émissions de gaz à effet de serre continuent à suivre les trajectoires actuelles, les glaciers pourraient perdre jusqu’à 80 % de leur volume d’ici la fin du siècle. Ces chiffres alarmants soulignent l’urgence de prendre des mesures pour atténuer les effets du changement climatique.

Les mots-clés importants de cet article sont : vallée de Lachen, Inde, crues subites, soldats disparus, Himalaya, Sikkim, mousson, changement climatique, fonte des glaciers, ICIMOD.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE