mercredi 29 mai 2024
AccueilInternationalUkraineBataille féroce en Ukraine: UE prolonge ses sanctions contre la Russie

Bataille féroce en Ukraine: UE prolonge ses sanctions contre la Russie

sur la crise ukrainienne

Live Reportage: Revivez notre couverture en direct de la guerre en Ukraine

Portrait: Hélène Carrère d’Encausse, une grande connaisseuse de la Russie « en plein brouillard »

L’historienne Hélène Carrère d’Encausse est une des plus grandes connaisseuses de la Russie. Elle a été longtemps secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences Morales et Politiques et membre de l’Académie française. Dans le contexte actuel, elle voit la Russie « en plein brouillard ». Elle explique que cette crise « n’est pas une guerre entre l’Ukraine et la Russie, mais une guerre entre l’Ukraine et les séparatistes qui sont soutenus par la Russie ».

Récit: A Moscou, des Russes osent déposer des fleurs pour l’Ukraine : « Je suis lâche, mais ça, au moins, je peux »

En Russie, plusieurs personnes ont osé déposer des fleurs devant l’ambassade de l’Ukraine à Moscou. C’est une manifestation de solidarité avec les Ukrainiens qui, malgré le risque d’être accusés de trahison, ont décidé de le faire. Parmi eux, il y a M. Oleg, qui a déclaré : « Je suis lâche, mais ça, au moins, je peux le faire ».

Témoignages. Le journal de deux sœurs ukrainiennes : « Les Russes auraient augmenté leur présence en Ukraine. Tout le monde parle d’une nouvelle attaque sur Kiev. Ça me glace le sang »

Deux sœurs ukrainiennes, Anna et Maria, ont tenu un journal de leur vie durant la guerre. Elles ont écrit : « Les Russes auraient augmenté leur présence en Ukraine. Tout le monde parle d’une nouvelle attaque sur Kiev. Ça me glace le sang. Nous sommes tous très inquiets. Nous n’avons aucune idée de ce qui va se passer. »

Analyse. Présidentielle tchèque : le candidat Babis exploite la peur de la guerre

Le candidat à la présidentielle tchèque Andrej Babis a utilisé la crise en Ukraine pour s’attirer les faveurs des électeurs. Babis a fait campagne en promettant de renforcer la sécurité nationale et de se montrer ferme avec la Russie. Il a déclaré : « Nous devons être prêts à défendre notre pays si nécessaire ».

Décryptage. Entre soutien à Kiev et risque d’escalade avec Moscou, la ligne de crête des Occidentaux

Les Occidentaux sont confrontés à un dilemme. D’un côté, ils veulent soutenir l’Ukraine et maintenir la pression sur la Russie. Mais de l’autre, ils ne veulent pas risquer une escalade qui pourrait conduire à une guerre plus large. Les Occidentaux doivent donc trouver un équilibre entre soutien à Kiev et risque d’escalade avec Moscou.

Editorial. Un message politique adressé à la Russie

Les Occidentaux envoient un message politique à la Russie. Ils défendent fermement l’intégrité territoriale de l’Ukraine et sont prêts à prendre des mesures pour soutenir Kiev. Mais ils sont aussi conscients des risques d’une escalade et cherchent à éviter une guerre plus large.

Analyse. Olaf Scholz se défend d’avoir tardé à approuver la livraison de chars lourds à l’Ukraine

Le ministre des Finances allemand Olaf Scholz s’est défendu d’avoir tardé à approuver la livraison de chars lourds à l’Ukraine. Il a déclaré : « Il est important que nous agissions dans le cadre de l’OTAN et de l’UE et que nous nous assurions que nous agissons de manière concertée et coordonnée ».

Factuel. Les réponses du « Monde » à vos questions les plus fréquentes sur la crise ukrainienne

Le Monde a répondu aux questions les plus fréquemment posées sur la crise ukrainienne. Quelles sont les principales parties impliquées ? Quels sont les enjeux ? Quelle est la position des Occidentaux ? Quels sont les risques d’une escalade ? Quel a été le rôle de la Russie ?

Mots-Clés: Hélène Carrère d’Encausse, Oleg, Anna, Maria, Andrej Babis, Olaf Scholz, Ukraine, Russie, Kiev, UE, OTAN.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE