vendredi 21 juin 2024
AccueilInternationalUkraineAlexandre Loukachenko soutient le plan chinois pour l'Ukraine

Alexandre Loukachenko soutient le plan chinois pour l’Ukraine

Le Président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a entamé une visite d’Etat de trois jours en Chine le mercredi 1er mars. Accueilli par le Président Xi Jinping et le Premier Ministre Li Keqiang, le dirigeant biélorusse a assuré à ses hôtes que son pays « milite activement pour des propositions de paix et soutient totalement votre initiative pour la sécurité internationale ».

Cette visite intervient à la suite de la publication par la Chine de sa « position pour un règlement politique de la crise ukrainienne », appelant à un cessez-le-feu et à des négociations. Ce document très général a été rejeté par les Occidentaux car il ne désigne pas Moscou comme l’agresseur dans la guerre en Ukraine. La Russie, elle, a attendu trois jours avant que le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, déclare que « pour l’instant, nous ne voyons pas les prémisses pour que cette affaire puisse emprunter une voie pacifique ».

Cette visite d’Etat intervient également alors que les États-Unis estiment que la Chine « envisage » de vendre des armes à la Russie. Le Président Loukachenko en est à sa treizième visite en Chine et, en septembre 2022, les deux pays avaient décidé d’élever leur relation au niveau d’un « partenariat stratégique global par tout temps ». Ainsi, des accords devraient être signés dans de nombreux domaines tels que « la politique, l’économie, le commerce, la finance, l’industrie, l’agriculture, les sciences et la technologie, les sports, le tourisme, la santé, la coopération interrégionale et les médias ».

Bien que la coopération entre la Chine et la Biélorussie s’étendait au matériel d’équipement militaire il y a quelques années, il ne semble pas que cette visite soit l’occasion pour Pékin de soutenir indirectement la Russie en venant en aide à un pays proche, lui aussi soumis à des sanctions.

Cette visite du Président biélorusse en Chine intervient à un moment où la crise ukrainienne nécessite « de nouvelles approches inhabituelles et des décisions politiques responsables » visant à éviter une confrontation mondiale qui n’aura pas de gagnants.

Mots-Clés: Alexandre Loukachenko, Xi Jinping, Li Keqiang, Chine, Biélorussie, Ukraine, Dmitri Peskov, Moscou, Occidentaux, Pékin, Global Times, États-Unis, The Diplomat.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE