mardi 28 mai 2024
AccueilSportScandale du baiser forcé : Les championnes du monde espagnoles exigent des...

Scandale du baiser forcé : Les championnes du monde espagnoles exigent des changements radicaux pour une sélection plus sûre !

La récente finale de la Coupe du monde féminine a été entachée par un scandale qui a secoué la fédération espagnole de football. En effet, le président de la fédération, Luis Rubiales, a embrassé de force Jennifer Hermoso, la numéro 10 de l’équipe espagnole, lors de la remise des médailles. Ce geste a suscité une vague d’indignation nationale et internationale et a plongé le football espagnol dans le chaos.

Suite à cet incident, la quasi-totalité des championnes du monde espagnoles ont publié un communiqué dans lequel elles expriment leur mécontentement et leur refus de revenir en sélection. Elles estiment que les changements effectués à la tête de la fédération ne sont pas suffisants pour garantir leur sécurité en tant que femmes et pour promouvoir le football féminin.

Dans ce communiqué, les joueuses de la Roja exigent notamment la démission du président intérimaire de la fédération, Pedro Rocha Junco, ainsi que la restructuration de l’organigramme du football féminin. Elles soulignent également leur engagement à lutter contre les pratiques sexistes dans le football et dans la société.

Cette affaire a mis en lumière le besoin de changement au sein de la fédération espagnole de football. Les joueuses souhaitent que des mesures concrètes soient prises pour garantir le respect et la dignité des femmes.

Le scandale a également eu des conséquences sur la sélection espagnole. La présentation de la liste des joueuses pour les prochains matchs de la Ligue des nations a été repoussée et la fédération craint de ne pas pouvoir compter sur le retour des championnes du monde.

Le président Luis Rubiales, accusé d’agression sexuelle, s’est défendu en arguant que le baiser était consenti. Cependant, Jennifer Hermoso a porté plainte et a déclaré qu’elle s’était sentie vulnérable et victime d’un acte sexiste et non consenti. L’affaire est maintenant entre les mains de la justice, qui devra décider si des poursuites doivent être engagées contre Rubiales.

Cette affaire met en lumière les problèmes de sexisme et de discrimination présents dans le monde du football. Il est essentiel de mettre en place des mesures et des politiques pour garantir une pratique égalitaire de ce sport.

Mots-clés: championnes du monde espagnoles, fédération espagnole de football, scandale, baiser forcé, sélection, démission, pratiques sexistes, respect, dignité des femmes, Ligue des nations, agression sexuelle, justice, sexisme, discrimination, football féminin.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE