vendredi 1 mars 2024

Des stars du rugby mondial changent de nationalité pour la Coupe du monde 2023 : les Samoa et les Tonga renforcées !

Les nouveaux changements de règles d’éligibilité dans le rugby ont ouvert la porte à de nombreux joueurs internationaux pour représenter d’autres nations. Cette décision prise par World Rugby en 2021 permet aux joueurs n’ayant pas joué pour leur sélection nationale depuis trois ans de changer de pays, à condition d’avoir au moins un grand-parent né dans le pays en question.

Ces nouvelles règles d’éligibilité ont particulièrement bénéficié aux nations des îles du Pacifique, telles que Samoa et Tonga. Ces deux équipes ont pu attirer des joueurs de renom, tels que le demi d’ouverture Lima Sopoaga et le troisième-ligne Steven Luatua pour les Samoa, ainsi que l’ex-Wallaby Adam Coleman et l’ancien All Black Charles Piutau pour les Tonga.

L’objectif de cette modification des règles était de renforcer les équipes des nations plus petites et de permettre à des talents sous-utilisés de représenter leur pays d’origine. Augustine Pulu en est un exemple frappant. Bloqué par ses deux sélections avec la Nouvelle-Zélande, il trouve finalement sa place dans l’équipe tongienne. De même, Pita Ahki, qui a été barré des Tonga en raison de sa participation à l’équipe de rugby à VII de Nouvelle-Zélande, a pu rejoindre son pays d’origine.

Cependant, certaines décisions d’éligibilité suscitent des interrogations. Par exemple, Israel Folau, qui a été exclu de l’équipe australienne après des commentaires homophobes sur les réseaux sociaux, a ensuite participé à plusieurs matchs avec les Tonga. De plus, des joueurs tels que Charlie Faumuina, avec 50 sélections pour les All Blacks, et Jean Kleyn, avec 5 sélections pour l’Irlande, ont également changé de pays.

Ces nouvelles règles permettent donc aux joueurs de changer de nationalité sportive d’un Mondial à l’autre, voire même de l’anticiper. Par exemple, Richie Mo’unga, talentueux joueur des All Blacks, envisage de représenter les Tonga lors de la prochaine Coupe du monde en 2027. Cette possibilité de changement de nationalité remet en question le modèle initial envisagé par World Rugby.

En conclusion, les nouvelles règles d’éligibilité dans le rugby ont ouvert la porte à de nombreuses possibilités pour les joueurs de représenter d’autres nations. Bien que l’objectif initial était de renforcer les petites nations du rugby, certaines décisions suscitent des débats quant à leur adéquation avec cet objectif. Il sera intéressant de voir comment ces changements influent sur les compétitions internationales à l’avenir.

Mots-clés: rugby, éligibilité, World Rugby, Tonga, Samoa, All Blacks, sélections, Coupe du monde, joueur international, nationalité sportive, règles.

articles similaires

Articles Récents