mardi 25 juin 2024
AccueilSportScandale! Deux joueuses espagnoles quittent l'équipe nationale malgré l'accord de fin de...

Scandale! Deux joueuses espagnoles quittent l’équipe nationale malgré l’accord de fin de grève

Les joueuses espagnoles Mapi Leon et Patricia Guijarro, à Valence, le 20 septembre. JOSE JORDAN / AFP

Les joueuses espagnoles Mapi Leon et Patricia Guijarro ont pris la décision de quitter le camp d’entraînement de l’équipe nationale féminine, malgré l’accord conclu avec le gouvernement et la fédération pour mettre fin à la grève qui avait touché une partie du groupe (1). Affirmant la nécessité de faire entendre leurs voix, les deux joueuses étaient engagées depuis des mois dans la lutte contre les dysfonctionnements du football féminin espagnol (2).

Ces deux footballeuses avaient choisi de ne pas participer à la Coupe du monde pour protester contre les situations inacceptables auxquelles elles étaient confrontées (3). Elles avaient rejoint le camp d’entraînement suite à l’appel de la nouvelle sélectionneuse, Montse Tomé, mais elles ont décidé de quitter le groupe, se sentant incapables de continuer dans ces conditions (4). « C’est vrai que la situation pour moi et ‘Patri’ est différente de celle de nos coéquipières, nous savons que ce n’était pas la bonne façon de revenir, car en fin de compte nous ne sommes pas en position de dire ‘maintenant tu reviens’, non, c’est un processus », a déclaré Mapi Leon (5). Les deux joueuses ont exprimé leur tristesse et leur souffrance face à cette situation difficile (6). « Nous devons discuter longuement pour savoir si nous venons dans un endroit sûr ou non alors que nous avons été forcées de venir », a déclaré Patri Guijarro (7).

Ces départs sont survenus après de longues heures de réunion entre les joueuses, la Fédération royale espagnole de football (RFEF) et le président du Conseil supérieur des sports (CSD), Victor Francos (8). Malgré ces départs, aucun joueur ne sera sanctionné, comme l’a annoncé Victor Francos (9). Ce dernier a précisé que des accords avaient été conclus avec les joueuses pour mettre en place des changements profonds au sein de la RFEF (10).

Il est intéressant de noter que la sélectionneuse Montse Tomé avait créé la surprise en convoquant Guijarro et Leon, ainsi qu’une quinzaine d’autres championnes du monde qui avaient demandé à ne pas être sélectionnées avant la mise en place de changements au sein de la fédération (11). La démission du président de la RFEF, Luis Rubiales, et le licenciement du sélectionneur Jorge Vilda ne suffisaient pas aux joueuses pour accepter de rejoindre l’équipe nationale (12).

Finalement, un accord a été trouvé entre la fédération, le gouvernement et les joueuses, promettant des changements immédiats (13). L’équipe nationale féminine d’Espagne doit affronter la Suède et la Suisse dans le cadre de la Ligue des nations, un tournoi qualificatif pour les Jeux olympiques de Paris 2024 (14).

Mots-clés : joueuses espagnoles, Mapi Leon, Patricia Guijarro, Valence, équipe nationale féminine, grève, foot féminin espagnol, Coupe du monde, sélectionneuse, Montse Tomé, changements profonds, Fédération royale espagnole de football, président du Conseil supérieur des sports, Victor Francos, sanctions, démission, Luis Rubiales, licenciement, Jorge Vilda, accord, gouvernement, Ligue des nations, Jeux olympiques, Paris 2024.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE