mercredi 17 avril 2024
AccueilSportExplosion des scores au Mondial de rugby : Des matchs à sens...

Explosion des scores au Mondial de rugby : Des matchs à sens unique et des grandes nations écrasantes

Les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby approchent à grands pas, avec des affiches qui promettent d’être palpitantes. L’équipe française, composée de Charles Ollivon, Cameron Woki et Thomas Ramos, se mesurera à l’Afrique du Sud, tandis que la Nouvelle-Zélande de Will Jordan a réussi à obtenir une place en quart de finale grâce à trois victoires consécutives. Ces rencontres font partie de la phase de groupes de la compétition, qui a débuté le 8 septembre avec un match entre la France et la Nouvelle-Zélande.

La phase de poules a été dominée par les équipes de l’hémisphère Nord, en particulier la France et l’Irlande. Dans la poule B, l’Irlande, première nation mondiale depuis plus d’un an, a réussi à triompher de l’Afrique du Sud lors d’un match intense. De son côté, la France a nettement dominé les Néo-Zélandais lors du match inaugural de la poule A. Dans les poules C et D, des équipes considérées comme moins performantes ont réussi à se hisser en quart de finale, comme le Pays de Galles, qui a été la première équipe à valider son billet pour les quarts, et l’Angleterre, qui s’est qualifiée à la première place de son groupe. En revanche, l’Australie, autrefois considérée comme une puissance du rugby mondial, a connu des difficultés et a été éliminée dès la phase de poules.

Le tirage au sort des groupes du Mondial a été marqué par des rencontres très relevées dès le départ. Les poules A et B regroupaient en effet les cinq meilleures équipes au classement mondial : la Nouvelle-Zélande, la France, l’Afrique du Sud, l’Irlande et l’Écosse. Cela a eu pour conséquence que plusieurs prétendants au titre se sont affrontés dès les quarts de finale, ce qui a été déploré par certains acteurs du rugby. L’ancien international Thierry Dusautoir a même déclaré que ces rencontres auraient été plus intéressantes dans le dernier carré. Cet équilibre déséquilibré s’explique par le fait que le tirage au sort a été effectué avant que la hiérarchie internationale ne soit bien établie. Pour éviter que cela ne se reproduise, World Rugby a annoncé que la composition des groupes pour la prochaine édition du Mondial serait faite plus tardivement.

Une des caractéristiques importantes de ce Mondial a été l’écart de niveau entre les grandes nations et les équipes moins performantes, surnommées les « Petits Poucets ». Plusieurs rencontres se sont terminées avec des écarts de points impressionnants, allant jusqu’à 70 points d’écart. Ce fossé entre les équipes a été dénoncé par les sélectionneurs des petites nations, qui ont souligné le manque de rencontres de haut niveau pour se préparer à la Coupe du monde. Si des rumeurs circulent sur une éventuelle augmentation du nombre d’équipes participantes, cela ne résoudrait pas forcément ce problème.

En ce qui concerne l’organisation de la compétition, les débuts ont été difficiles avec des problèmes d’accès aux stades et des conditions météorologiques exceptionnellement chaudes. Des centaines de spectateurs ont manqué le coup d’envoi du match Argentine-Angleterre à Marseille en raison de retards aux guichets. Des problèmes similaires ont également été signalés à Bordeaux lors du match Irlande-Roumanie. Toutefois, les organisateurs ont rapidement réagi et mis en place des mesures pour faciliter l’accès aux stades, en informant les spectateurs à l’avance et en renforçant le nombre de volontaires pour les orienter. Ces ajustements ont permis d’éviter d’autres incidents majeurs par la suite.

En conclusion, la phase de poules de la Coupe du monde de rugby a été marquée par la domination des équipes de l’hémisphère Nord, l’équilibre déséquilibré des groupes de la compétition et les écarts de niveau entre les grandes nations et les équipes moins performantes. Malgré des problèmes organisationnels au début de la compétition, les organisateurs ont réussi à rectifier le tir et à assurer le bon déroulement des rencontres. Il ne reste plus qu’à attendre les quarts de finale pour connaître les équipes qui accéderont au dernier carré de la compétition.

Mots-clés : Coupe du monde de rugby, quarts de finale, France, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Irlande, hémisphère Nord, équipes, classement mondial, petites équipes, organisation.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE