dimanche 21 avril 2024
AccueilSportExplosion de talent des Tongiens dans une victoire éclatante face à la...

Explosion de talent des Tongiens dans une victoire éclatante face à la Roumanie!

Les joueurs tongiens saluent le public du stade Pierre-Mauroy de Lille après leur victoire sur la Roumanie, le dimanche 8 octobre.
GONZALO FUENTES / REUTERS

Les Tongiens sortent du Mondial la tête haute. Dans le dernier match de la poule B, les « Ikale Tahi » (les Aigles de mer) ont nettement battu les Roumains (45-24) au Stade Pierre-Mauroy de Lille, dimanche 8 octobre. Les deux équipes étant déjà éliminées, le seul enjeu de ce match était de savoir qui allait hériter de la cuiller de bois.

Tombés dans une poule B particulièrement relevée, avec l’Irlande, l’Afrique du Sud et l’Écosse, aucun des deux adversaires du jour n’avait réussi à inscrire le moindre point depuis le début du Mondial avant ce match. Le spectacle et le suspense ont été au rendez-vous à Villeneuve-d’Ascq.

Dans les travées de l’enceinte nordiste, les visages étaient souriants après la rencontre. Les 45 000 spectateurs présents, dont de nombreux fans anglais qui avaient assisté la veille à la victoire poussive (18-17) de leur équipe face aux Samoa, ont assisté à un festival offensif avec dix essais marqués, dont sept pour les joueurs du Pacifique.

Les Tongiens ont montré leur habileté dans le jeu à la main. Très mobiles, leurs avants sont parvenus à plusieurs reprises à ouvrir des brèches dans une défense roumaine pataude, et en écartant rapidement les ballons sur les ailes. Un rugby simple et efficace, qui a permis aux Ikale Tahi de marquer trois essais d’écoles sur des percées de Solomone Kata (11e), George Moala (15e) et Afusipa Taumoepeau (22e), tous transformés par leur ouvreur William Havili.

Les Tongiens partaient favoris, ayant encaissé nettement moins de points que leurs adversaires du jour depuis le début du tournoi (143 contre 242). Elles n’ont jamais dépassé la phase de poule d’une Coupe du monde, alors qu’elles ont participé à huit des neuf précédentes éditions.

Les Tongiens ont attaqué la seconde période pied au plancher, marquant un essai à la 50e minute après un ballon porté. Cinq minutes plus tard, les Roumains ont répliqué par leur arrière Marius Simionescu, qui a aplati après un joli petit coup de pied rasant de l’ailier Nicolas Onutu. Les Chênes se sont effondrés physiquement dans la dernière demi-heure, encaissant trois nouveaux essais (66e, 71e et 77e minutes).

Le bilan de la compétition est catastrophique pour les Roumains, qui n’ont tout simplement pas existé dans ce tournoi. Ils ont montré leur faiblesse sur le plan défensif (plus de 40 plaquages ratés aujourd’hui).

Les Tongiens ont néanmoins réussi à marquer trois essais à l’Afrique du Sud, et ils sont montés en puissance au fil des rencontres. Grâce à leurs nombreux renforts originaires de Nouvelle-Zélande, ils possèdent un noyau dur de bon niveau. Le centre George Moala (32 ans), qui évolue à l’ASM Clermont depuis 2018, a réussi un grand match, tout comme Pita Ahki, le centre du Stade Toulousain.

Mots-clés: joueurs tongiens, public, stade Pierre-Mauroy de Lille, victoire, Roumanie, poule B, Ikale Tahi, Aigles de mer, nettement battu, cuiller de bois, Mondial, Irlande, Afrique du Sud, Écosse, enjeu, festival offensif, essais, jeu à la main, défense, Tonga, Roumanie, Coupe du monde, ballon porté, Nouvelle-Zélande, ASM Clermont, George Moala, Pita Ahki

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE