mardi 28 mai 2024
AccueilnewsInternationalLe retour triomphal de Thaksin Shinawatra en Thaïlande après 15 ans d'exil...

Le retour triomphal de Thaksin Shinawatra en Thaïlande après 15 ans d’exil suscite l’espoir d’une grâce royale pour ses condamnations pour corruption

Thaksin Shinawatra, ancien premier ministre thaïlandais, a déposé une demande de grâce royale concernant ses condamnations pour corruption qui lui valent huit ans de prison. Cette information a été communiquée par un conseiller du ministre de la justice à l’Agence France-Presse (AFP) le jeudi 31 août. Le ministre de la justice thaïlandais, Wissanu Krea-Ngam, a déclaré que le gouvernement devrait suivre la procédure habituelle pour étudier cette demande de grâce, et que cela dépendrait de la réflexion du roi. Habituellement, cette étude prend entre un et deux mois selon un responsable de l’administration pénitentiaire.

Âgé de 74 ans, Thaksin Shinawatra est rentré en Thaïlande le 22 août après quinze ans d’exil volontaire. Cependant, au lieu d’aller directement en prison, il a été transféré dans un hôpital de Bangkok pour des raisons de santé. Son retour intervient après la désignation de Srettha Thavisin, membre du parti Pheu Thai contrôlé par sa famille, comme premier ministre. L’arrivée au pouvoir de son parti après neuf ans de domination par les généraux laisse présager une possible réduction de sa peine, voire une amnistie de la part du roi Maha Vajiralongkorn.

Thaksin Shinawatra doit en effet purger une peine de huit ans de prison pour des affaires de corruption et d’abus de pouvoir liées à sa gestion du pays et de son ancienne entreprise Shin Corp. En tant que premier ministre de 2001 à 2006, Thaksin Shinawatra a été une figure centrale de la vie politique thaïlandaise et a longtemps représenté l’opposition aux élites conservatrices. Il était populaire auprès des milieux ruraux du Nord et du Nord-Est grâce à des mesures de redistribution visant à réduire les inégalités dans un pays fortement marqué par celles-ci.

Après avoir été renversé par l’armée en 2006, Thaksin Shinawatra a continué à exercer son influence depuis l’étranger, notamment grâce au parti Pheu Thai qui a mené sa petite sœur Yingluck au pouvoir de 2011 à 2014 avant qu’un autre coup d’Etat ne soit mené par les militaires. Suite aux élections de mai dernier, le parti Pheu Thai est revenu au pouvoir, mais a dû conclure une alliance controversée avec des partis pro-armée, excluant ainsi les réformistes de Move Forward, arrivés en tête du scrutin. Certains analystes voient cette alliance comme un moyen de favoriser le retour de Thaksin.

L’ancien propriétaire du club de football de Manchester City souffre de problèmes de santé, notamment au niveau du cœur, à l’âge de 74 ans. Sa demande de grâce royale donne lieu à de nombreuses interrogations et suscite l’intérêt des médias thaïlandais et internationaux.

Mots-clés: Thaksin Shinawatra, exil, demande de grâce, condamnations pour corruption, prison, roi Maha Vajiralongkorn, parti Pheu Thai, peine réduite, amnistie, Shin Corp, inégalités, renversement par l’armée, Yingluck Shinawatra, élections, alliance controversée, Move Forward, problèmes de santé, cœur.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE