jeudi 23 mai 2024
AccueilnewsInternationalCollision en mer de Chine : L'armée philippine provoque délibérément un affrontement...

Collision en mer de Chine : L’armée philippine provoque délibérément un affrontement naval avec la Chine!

Collision en mer de Chine méridionale entre un navire philippin et un garde-côtes chinois

Une collision dramatique s’est produite le dimanche 22 octobre en mer de Chine méridionale entre un navire philippin de ravitaillement et un garde-côtes chinois. Cet incident s’est déroulé à proximité d’une petite garnison fortement contestée dans la région. Les autorités philippines ont vivement dénoncé les actions « dangereuses, irresponsables et illégales » commises par les gardes-côtes chinois.

Le navire impliqué dans l’accident est le 5203 des gardes-côtes chinois, accusé d’avoir effectué des manoeuvres de blocage dangereuses ayant entraîné la collision avec le bateau de ravitaillement philippin. Ce dernier était sous contrat avec les forces armées des Philippines et se trouvait près de l’atoll Second Thomas Shoal, où la marine philippine est stationnée. Ces îlots aiguisent les tensions entre différents pays de la région, notamment la Chine, les Philippines, le Vietnam, Brunei et la Malaisie, chacun revendiquant la souveraineté sur une partie de l’archipel des Spratleys.

La Chine qualifie l’action de ses gardes-côtes de « professionnelle » et « légitime », et accuse les Philippines d’avoir délibérément provoqué la collision. Selon le ministère chinois des affaires étrangères, le bateau philippin a ignoré les multiples avertissements des gardes-côtes avant de causer délibérément des troubles. Ces déclarations font échos aux tensions qui règnent entre les deux nations depuis de nombreuses années.

En effet, l’archipel des Spratleys est un point de discorde majeur entre les Philippines et la Chine depuis de nombreuses années. Les revendications territoriales ont déjà conduit à des incidents violents par le passé. En 1999, les Philippines avaient délibérément échoué un bateau militaire, le BRP Sierra Madre, sur l’atoll de Second Thomas Shoal, dans le but d’affirmer leur souveraineté face à la Chine. Ce navire est depuis lors une source de tension constante entre Pékin et Manille, car il abrite des membres de l’infanterie de marine philippine qui dépendent des missions de ravitaillement pour leur survie.

Ce nouvel incident en mer de Chine méridionale ne fait qu’accentuer les tensions dans la région. L’enjeu économique et stratégique de cette zone en fait un lieu de conflits potentiels majeurs. La rivalité entre les différents pays riverains est nourrie par des ressources naturelles abondantes, telles que les hydrocarbures et les richesses halieutiques.

Mots-clés: collision, mer de Chine méridionale, navire philippin, garde-côtes chinois, Spratleys, tensions, revendications territoriales, souveraineté.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE