vendredi 1 mars 2024

Apocalypse à El Beïda : des milliers de morts et des quartiers emportés par les eaux

La tempête Daniel a causé des dégâts considérables dans la ville d’El Beïda, située dans l’est de la Libye. Les fortes pluies ont transformé les rues en véritables cours d’eau, emportant tout sur leur passage. Les experts qualifient ce phénomène météorologique de « extrême en termes de quantité d’eau tombée ». Après avoir balayé la Grèce, la Turquie et la Bulgarie, la tempête a continué sa route vers l’Afrique du Nord.

Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 septembre, la tempête a atteint les côtes de l’est libyen, provoquant des pluies diluviennes et des vents violents dans la région entre Benghazi et Tobrouk. Le bilan des victimes dans la ville sinistrée d’El Beïda dépasse les 2 000 morts, selon le premier ministre du gouvernement libyen de l’est, Oussama Hammad. Des quartiers entiers ont été emportés par les eaux et la ville semble avoir été coupée en deux par une coulée de boue. Le porte-parole du général Khalifa Haftar, chef de l’exécutif basé à Benghazi, a également fait état d’au moins 150 personnes tuées à cause des inondations.

Les vidéos partagées par les internautes libyens témoignent de la violence de la tempête. Dans la région d’El Beïda, la crue a dépassé les 2 mètres par endroits, inondant les maisons et emportant des voitures. Les routes ont été détruites et l’accès à l’électricité et aux moyens de communication a été fortement perturbé. Les médias locaux rapportent de nombreux décès dans différentes communes et des dizaines de personnes portées disparues.

Face à l’ampleur de la catastrophe, l’Armée Nationale Libyenne a été mobilisée pour venir en aide aux sinistrés. Une enveloppe de 200 millions de dinars a été débloquée pour soutenir les communes touchées. Dans l’ouest du pays, le gouvernement d’union nationale a appelé à prendre des mesures urgentes et exceptionnelles pour faire face aux dégâts causés.

Mots-clés: tempête Daniel, El Beïda, Libye, catastrophe, pluies diluviennes, inondations, victimes, Armée Nationale Libyenne, gouvernement d’union nationale.

articles similaires

Articles Récents