vendredi 21 juin 2024
AccueilInternationalAfriqueDrone de l'armée nigériane tue 85 civils lors d'une frappe

Drone de l’armée nigériane tue 85 civils lors d’une frappe

Un drame s’est produit au Nigeria dimanche 3 décembre, lorsque l’armée nigériane a accidentellement tué au moins 85 civils lors d’une frappe de drone dans le village de Tudun Biri, dans l’Etat de Kaduna. Les habitants du village célébraient la fête musulmane du Mawlid lorsqu’ils ont été attaqués. Il s’agit d’un des bombardements militaires les plus meurtriers du pays.

L’armée a affirmé que le drone était en mission de routine, visant des groupes armés, et avait touché par inadvertance des membres de la communauté. Le président Bola Ahmed Tinubu a ordonné l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cet incident tragique. La NEMA a indiqué que 66 autres personnes étaient prises en charge à l’hôpital, mais que les responsables des urgences négociaient encore avec les chefs de la communauté pour pouvoir se rendre au village.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que les forces armées nigérianes causent la mort de civils lors de frappes aériennes. En septembre 2021, au moins 20 pêcheurs ont été tués lors d’une attaque sur le lac Tchad, lorsque l’armée les a confondus avec des combattants. En janvier 2017, 112 personnes ont été tuées lorsqu’un avion de chasse a frappé un camp de personnes déplacées par les violences djihadistes.

Ces frappes accidentelles soulèvent des questions sur les procédures de ciblage et de surveillance de l’armée nigériane. Des erreurs similaires ont déjà été commises par le passé, ce qui souligne la nécessité d’une réforme et d’une meilleure coordination entre les forces armées pour éviter de tels drames.

Les milices continuent également de semer la terreur dans certaines régions du nord-ouest du Nigeria, avec des raids dans les villages pour piller et kidnapper les habitants en vue d’obtenir une rançon. Dans le nord-est du pays, les djihadistes ont été repoussés mais continuent à se battre dans les zones rurales.

Il est crucial que ces événements tragiques ne soient pas oubliés et que des mesures soient prises pour éviter de nouvelles erreurs dans le futur. La sécurité des civils doit être la priorité absolue, et il est essentiel que les autorités nigérianes fassent tout leur possible pour garantir leur protection.

Mots-clés: Nigeria, drone, frappe, civils, armée, enquête, victimes innocentes, milices, djihadistes, sécurité civile

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE