vendredi 1 mars 2024

Fin des revenus pour les auteurs de messages trompeurs sur X, déclare Elon Musk

La plate-forme X, anciennement connue sous le nom de Twitter, a récemment annoncé une mise à jour importante de son système de commentaires, appelé « note de communauté ». Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de préciser ou de contredire un message trompeur, afin de lutter contre la désinformation qui prospère sur le réseau social. Cependant, Elon Musk, le patron de la plate-forme, a décidé que les messages faisant l’objet d’une « note de communauté » ne généreront plus de revenus pour leurs auteurs.

Selon Elon Musk, l’objectif de cette décision est de « maximiser la prime à l’exactitude plutôt qu’au sensationnalisme ». En effet, les notes de communauté consistent à proposer de courts textes remettant en contexte, corrigeant ou infirmant un message imprécis ou mensonger. Les utilisateurs sont alors invités à évaluer les différentes notes proposées, et celle qui recueille le plus grand consensus est publiquement affichée.

Ce système de notes de communauté est l’un des principaux outils mis en place par Elon Musk pour lutter contre la désinformation. En effet, depuis le rachat de la plate-forme et les changements radicaux qui ont suivi, la désinformation a prospéré sur X. Les licenciements massifs au sein des équipes de modération ainsi qu’un système de certification payant ont contribué à cette dérive. En effet, ce système payant augmente mécaniquement la visibilité des contenus postés par les utilisateurs abonnés.

Les messages les plus sensationnalistes ont donc tendance à rapporter le plus d’argent, créant une « prime au sensationnalisme ». C’est dans ce contexte que les notes de communauté ont été mises à jour pour améliorer leur efficacité.

Malgré le succès de cette nouvelle fonctionnalité, sa portée reste limitée. La directrice générale de la plate-forme a annoncé que plus de 100 000 notes de communauté avaient été publiées dans 44 pays différents, mais cela reste modeste comparé au nombre de messages postés quotidiennement sur la plate-forme.

De plus, X n’a pas publié d’informations précises concernant le profil des utilisateurs qui participent aux notes de communauté. Ce manque de transparence est d’autant plus notable que, comme l’a reconnu Elon Musk lui-même, ces notes peuvent être instrumentalisées.

Enfin, cette démonétisation des contenus faisant l’objet d’une note de communauté ne concerne que les abonnés payants répondant à certaines conditions, comme le fait d’avoir au moins 500 followers. Cela représente moins de 1% des utilisateurs de X, qui compte aujourd’hui moins d’un million d’abonnés payants.

Dans le but de développer son vivier d’abonnés payants, la plate-forme a annoncé le lancement de différentes formules d’abonnement à des prix allant de 3 à 16 dollars par mois. De plus, certaines régions, comme la Nouvelle-Zélande et les Philippines, ont déjà instauré un système payant pour tous les nouveaux utilisateurs.

Mots-clés: X, Twitter, note de communauté, désinformation, Elon Musk, plate-forme, utilisateurs, abonnés payants, modération, sensasionnalisme.

articles similaires

Articles Récents