vendredi 1 mars 2024

Scandale olympique : Les athlètes russes et biélorusses dans l’attente interminable de participer aux Jeux de Paris 2024 !

Le Comité international olympique (CIO) a tenu une réunion de deux jours à Lausanne, en Suisse, les 20 et 21 juin, pour discuter de la participation des athlètes russes et biélorusses aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Cependant, aucune décision n’a été prise lors de cette réunion et le CIO a choisi de différer toute communication sur ce sujet.

Le porte-parole du CIO, Mark Adams, a déclaré que le Comité préfère attendre et voir comment les choses évoluent avant de prendre une décision. Il a ajouté qu’il reste beaucoup de temps pour prendre cette décision et qu’il ne peut pas donner de calendrier précis.

En mars dernier, le CIO avait recommandé aux fédérations sportives internationales de réintégrer les athlètes russes et biélorusses sous une bannière neutre, à condition qu’ils n’aient pas soutenu la guerre en Ukraine. Certaines fédérations sportives ont déjà suivi cette recommandation, notamment la judo lors des derniers championnats du monde au Qatar, et l’escrime qui a choisi d’organiser les championnats d’Europe individuels en Bulgarie plutôt qu’en Pologne.

Le CIO va également examiner le cas des membres russes de l’instance olympique, actuels et honoraires, afin de déterminer leur position sur le conflit en Ukraine et leurs liens avec l’armée ou les agences de sécurité nationale. Mark Adams a souligné que les mêmes conditions de participation s’appliquent aux athlètes, aux officiels nationaux et aux membres du CIO en Russie afin d’éviter d’avoir des normes différentes.

Parmi les membres du CIO concernés par cette enquête se trouvent Yelena Isinbayeva, Shamil Tarpishchev et Alexander Popov, quadruple champion olympique de natation. La situation de ces membres sera évaluée à partir du 24 février 2022 et depuis cette date.

Il est intéressant de noter que le CIO a pris cette décision de différer toute communication sur la participation des athlètes russes et biélorusses aux Jeux de Paris en 2024, malgré les recommandations faites en mars dernier. Cela montre que l’organisation est soucieuse d’évaluer attentivement la situation et de prendre une décision équitable.

Mots-clés: Comité international olympique, CIO, athlètes russes, athlètes biélorusses, Jeux Olympiques de Paris, participation, décision, réintégration, bannière neutre, guerre en Ukraine, fédérations sportives internationales, judo, escrime, membres du CIO, enquête, Yelena Isinbayeva, Shamil Tarpishchev, Alexander Popov, conflit en Ukraine, normes de participation. Lausanne, Suisse, Qatar, Bulgarie, Pologne, 24 février 2022.

articles similaires

Articles Récents