vendredi 1 mars 2024

Scandale à l’OM: Menaces, intimidations et enquête judiciaire, le président persiste malgré tout!

Titre: Pablo Longoria, président de l’OM, fait face à des menaces et une enquête est ouverte

Le président de l’Olympique de Marseille (OM), Pablo Longoria, a récemment annoncé qu’il ne se laisserait pas intimider par les menaces reçues de certains chefs de groupes de supporteurs. En dépit de ces événements inquiétants, Pablo Longoria a affirmé à la presse qu’il poursuivrait sa mission au sein du club et qu’une plainte allait être déposée.

Selon les informations rapportées par La Provence, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête sur les « menaces » et les « intimidations » subies par Pablo Longoria. La procureure de la République, Dominique Laurens, a confirmé cette ouverture d’enquête, précisant toutefois qu’aucune plainte n’avait encore été déposée par le président de l’OM.

Pablo Longoria, qui s’était retiré temporairement de la présidence du club, a déclaré dans une interview au quotidien La Provence qu’il n’avait pas démissionné mais que « les limites avaient été dépassées » lors d’une réunion très tendue avec des représentants des groupes de supporteurs. Il a également souligné que ces événements étaient la conséquence de problèmes qui perduraient depuis longtemps au sein du club.

Le propriétaire de l’OM, Frank McCourt, a également exprimé son soutien à Pablo Longoria, estimant qu’un « changement profond » était nécessaire pour permettre le développement du club. Cette crise a déjà eu des conséquences, puisque l’entraîneur Marcelino a décidé de quitter le club après seulement sept matchs.

La situation s’est envenimée lors d’une réunion entre les chefs ultras et les dirigeants de l’OM au centre d’entraînement de la Commanderie. Cette rencontre, selon les témoignages des participants, a été particulièrement houleuse et a clairement mis en accusation la gestion de Pablo Longoria. Certains responsables des groupes présents ont demandé la démission des principaux dirigeants.

Cependant, il est important de noter que les South Winners, l’un des principaux groupes de supporteurs, ont démenti avoir proféré des menaces de mort à l’encontre des dirigeants marseillais. Cette version a été confirmée par plusieurs autres responsables de groupes présents lors de la réunion.

Il est indéniable que l’OM traverse une période de crise importante, mettant en lumière les tensions existantes entre les dirigeants du club et certains groupes de supporteurs. Cette problématique dépasse largement le cadre du football et soulève des questions sur la gestion des clubs sportifs et la relation complexe entre les supporters et les dirigeants.

Mots-clés: Pablo Longoria, président de l’OM, menaces, enquête, réunion, supporteurs, Frank McCourt, crise, démission, houleux, tensions, responsables, club de football, groupe de supporteurs.

articles similaires

Articles Récents