mardi 5 mars 2024

Exploit historique des joueuses marocaines : une victoire contre la Colombie et la qualification pour les 8es de finale de la Coupe du monde !

Les joueuses marocaines après leur succès (1-0) face à la Colombie et leur qualification pour les 8es de finale de la Coupe du monde, jeudi 3 août, à Perth (Australie). GARY DAY / AP

Un exploit historique pour le Maroc

La Coupe du monde féminine de football réserve bien des surprises. Après l’élimination précoce du Brésil, c’est au tour de l’Allemagne, double championne du monde, de quitter la compétition dès le premier tour. Un événement inédit pour cette nation qui est habituellement considérée comme l’une des plus fortes du football féminin. La rencontre qui a scellé leur sort s’est soldée sur un match nul face à la Corée du Sud (1-1), jeudi 3 août.

Un huitième de finale inattendu

Alors que tous les pronostics annonçaient un choc entre l’Allemagne et la France en huitièmes de finale, c’est finalement le Maroc, une équipe novice à ce niveau de compétition, qui se dresse sur le chemin des Tricolores. Ce sera donc un véritable exploit pour les Marocaines, classées 72es au classement FIFA et entraînées par l’ex-joueur international du FC Nantes Reynald Pedros. Elles ont réussi à battre les Colombiennes sur le score de 1-0 grâce à un but d’Annissa Lahmari, une Franco-Marocaine née à Saint-Cloud.

Un parcours surprenant pour les Bleues

Du côté de l’équipe de France, les Bleues ont également connu un parcours mouvementé lors de ce premier tour. Après une victoire 6-3 contre le Panama, elles se sont imaginées affronter la Colombie ou l’Allemagne en huitièmes de finale. Toutefois, elles savent que dans cette Coupe du monde, tout peut arriver. Les sélections modestes ont prouvé qu’elles étaient capables de rivaliser avec les plus grandes équipes. Ainsi, elles se préparent à affronter leur prochain adversaire avec prudence et détermination.

Des joueuses conscientes des enjeux

Les joueuses françaises sont pleinement conscientes de la difficulté de la tâche qui les attend en huitièmes de finale. Selma Bacha, joueuse lyonnaise, souligne le caractère imprévisible de ce tournoi. En effet, la Jamaïque a créé la surprise en éliminant le Brésil. Sandie Toletti, milieu de terrain française, affirme quant à elle n’avoir aucune préférence d’adversaire. L’objectif est clair pour les Bleues : terminer premières du groupe et aller jusqu’au bout de la compétition.

Focus sur le match à venir

Les joueuses françaises, arrivées à Adelaïde en début d’après-midi, ont consacré leur journée de repos à se reposer. Elles n’avaient pas prévu de regarder les matchs qui allaient décider de leur futur opposant en huitièmes de finale. Elles préfèrent garder leur concentration pour analyser au mieux l’équipe qu’elles vont affronter. La défenseure Elisa De Almeida met en garde ses coéquipières contre toute forme d’excès de confiance. Le match contre le Maroc sera un véritable test pour les Bleues, qui devront faire preuve de solidité défensive et éviter les maladresses commises face au Panama.

Un avant-goût de la compétition à venir

Ce huitième de finale entre la France et le Maroc sera également un avant-goût de l’opposition entre les deux pays en demi-finale de la Coupe du monde au Qatar en décembre 2022. Lors de leur précédente confrontation, les Bleus de Didier Deschamps s’étaient imposés 2-0. Les joueuses françaises auront donc à cœur de réitérer cette performance et de poursuivre leur parcours dans cette Coupe du monde.

Mots-clés : Coupe du monde, Maroc, France, huitièmes de finale, Allemagne, Colombiennes, pronostiqueurs, football féminin, FIFA, Reynald Pedros, Brésil, Corée du Sud, exploit, Tricolores, Perth, Australie, Panama, Jamaïque, Adelaïde, double nationalité, Franco-Marocaine, Guingamp, Saint-Cloud, Lyonnaise, Sandie Toletti, caractère imprévisible, adversaire, analyse, concentration, solidité défensive, maladresses, test, Qatar, avant-goût, Didier Deschamps.

articles similaires
Articles Récents