vendredi 1 mars 2024

Scandale : Thomas Piketty condamné pour diffamation publique, une somme record à verser à Aurélie Filippetti !

L’économiste Thomas Piketty a été définitivement condamné, mercredi 13 septembre, pour « diffamation publique » envers Aurélie Filippetti, directrice de la culture à la mairie de Paris et ancienne ministre de la culture et de la communication, à qui il devra verser 3 000 euros après le rejet de son pourvoi en cassation. M. Piketty, par ailleurs chroniqueur régulier au Monde, avait été condamné par la cour d’appel de Paris, le 25 mai 2022, pour des propos tenus contre son ancienne compagne, lors d’une conférence universitaire à Toulouse, le 21 novembre 2019.

Ce jour-là, durant la conférence, une étudiante avait interpellé l’économiste sur des faits de violences sur concubin, pour lesquels Mme Filippetti avait porté plainte en 2009. La procédure avait cependant été classée sans suite quelques mois plus tard. Face à cette question, Thomas Piketty avait répondu de manière virulente, mettant en cause publiquement Aurélie Filippetti. Les propos tenus par l’économiste lors de cette conférence lui ont valu d’être condamné pour diffamation publique.

Dans sa décision de mai 2022, la cour d’appel estime que M. Piketty aurait dû faire preuve de prudence et éviter de mettre en cause Aurélie Filippetti de manière aussi virulente. En infirmant le jugement de première instance, la cour d’appel a ainsi conclu que Thomas Piketty ne pouvait bénéficier de la bonne foi et l’a condamné à verser 3 500 euros à son ancienne compagne.

Cette condamnation marque une étape supplémentaire dans cette affaire de diffamation publique qui dure depuis plusieurs années. En septembre dernier, l’économiste avait déjà fait l’objet d’un simple rappel à la loi, qui constituait pour le parquet un avertissement. Cette nouvelle décision de justice souligne l’importance de mesurer ses propos, même dans le cadre académique, afin d’éviter de porter atteinte à la réputation et à l’honneur d’autrui.

Il est intéressant de souligner que Thomas Piketty est également connu pour son livre « Le Capital au XXIᵉ siècle », publié en 2013 chez Le Seuil. Cet ouvrage a connu un grand succès en France et à l’étranger et a suscité de nombreux débats sur la question des inégalités économiques. Il est donc ironique de constater que l’auteur, reconnu pour son travail en économie, se retrouve lui-même confronté à une affaire de diffamation. Cela rappelle que personne n’est à l’abri des conséquences de ses paroles, même les personnalités les plus en vue.

Mots-clés: Thomas Piketty, économiste, diffamation publique, Aurélie Filippetti, directrice de la culture, ministre de la culture et de la communication, condamnation, cour d’appel de Paris, conférence universitaire, violences sur concubin, plainte, procédure classée sans suite, bonne foi, réputation, honneur, livre, « Le Capital au XXIᵉ siècle », inégalités économiques.

articles similaires

Articles Récents