vendredi 21 juin 2024
AccueilSociétéScandale en France : le policier marseillais qui a gravement blessé Hedi...

Scandale en France : le policier marseillais qui a gravement blessé Hedi R. est libre ! Les détails de l’affaire choquante révélés…

Le policier marseillais auteur du tir de lanceur de balles de défense (LBD) qui aurait grièvement blessé Hedi R., 22 ans, en marge des émeutes à Marseille début juillet, a été remis en liberté vendredi 1er septembre, après quarante jours en détention provisoire. Désormais sous contrôle judiciaire, il a interdiction d’exercer la profession de fonctionnaire de police. L’affaire a suscité de vives réactions, tant du côté des policiers que de la famille de la victime.

Le policier s’est justifié en affirmant qu’il avait fait usage de son LBD pour se défendre, alors que Hedi R. lançait un projectile pouvant mettre en danger la vie de ses collègues. Son avocat, M. Gassend, a soutenu que son client avait agi dans le cadre de ses fonctions, en plein contexte de violences urbaines. Cette argumentation a été reprise par le syndicat de policiers Alliance, qui a vivement critiqué la décision de le placer en détention provisoire, la qualifiant d’incompréhensible et très injuste.

Cependant, du côté de la victime, c’est la consternation. Selon l’avocat de Hedi R., Jacques-Antoine Preziosi, celui-ci est effondré et son état de santé se dégrade. Suite à son hospitalisation, une partie de son crâne a même dû être amputée. L’avocat déplore également les potentielles tentatives de mensonges de la part du tireur et des autres policiers impliqués, qui pourraient prétendre que Hedi était menaçant et qu’ils étaient en état de légitime défense. Cependant, M. Preziosi affirme que les vidéos démentent ces allégations.

Dans cette affaire, quatre policiers de la BAC de Marseille ont été mis en examen, pour violences volontaires aggravées commises en réunion, avec usage ou menace d’une arme et par personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de leurs fonctions. Cette affaire vient s’ajouter à trois autres enquêtes ouvertes à Marseille, suite à des suspicions de violences policières. Parmi ces enquêtes, l’une concerne la mort de Mohamed Bendriss, 27 ans, qui aurait également été touché par un tir de LBD lors de la même nuit où Hedi R. a été gravement blessé.

Mots-clés: policier, lanceur de balles de défense, blessure, émeutes, Marseille, détention provisoire, contrôle judiciaire, fonctionnaire de police, violence urbaine, syndicat de policiers, arrestation, procès, témoignage, vidéos, enquêtes, victime.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE