mardi 5 mars 2024

Les hôpitaux surchargés : Plus de 6000 lits en moins en un an !!

Baisse continue des lits d’hôpital

Les chiffres publiés récemment par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) mettent en lumière la tendance à la baisse constatée depuis vingt ans en ce qui concerne les lits d’hospitalisation. Au 31 décembre 2022, les 2 976 hôpitaux publics et privés de France comptaient un total de 374 290 lits d’hospitalisation complète, soit 6 713 de moins que l’année précédente, ce qui correspond à une diminution de 1,8%.

Une réorganisation des soins hospitaliers

Cette baisse s’inscrit dans un mouvement plus large de réorganisation de l’offre de soins hospitaliers visant à favoriser l’ambulatoire. On observe également une création de 2 591 places d’hospitalisation partielle, ce qui représente une augmentation de 3,1% pour atteindre un total de 85 015 places. Ces évolutions reflètent la volonté des pouvoirs publics de réorienter les soins vers des prises en charge plus légères ne nécessitant pas de nuitées à l’hôpital.

Des pénuries de personnel en cause

Pourtant, cette baisse de capacité hospitalière s’explique également par des pénuries de personnel qui ne permettent pas de maintenir ces lits, selon les auteurs de l’étude. Au cours des neuf dernières années, 39 000 lits d’hospitalisation complète ont été supprimés, soit une diminution de 9,4% de la capacité, tandis que 17 400 places d’hospitalisation partielle ont été créées.

Des réactions politiques

Les fermetures de lits sont régulièrement dénoncées par les soignants en raison de la saturation des services et des tensions dans les services d’urgence. En réaction à ce constat, le ministre de la santé, Aurélien Rousseau, a annoncé sa démission, arguant d’un nécessaire rééquilibrage en faveur de l’hôpital public. Cette mesure intervient après des promesses de réouverture de plusieurs milliers de lits et un constat alarmant : près de 29 800 lits ont été supprimés durant la présidence d’Emmanuel Macron.

Des impacts de la crise sanitaire

Les chiffres de la Drees révèlent par ailleurs une baisse encore plus marquée depuis 2020, expliquée en partie par les réaffectations temporaires de personnel liées à la crise sanitaire du Covid-19. Pourtant, malgré ces circonstances exceptionnelles, la perte de capacité observée en 2022 est la plus marquée, ce qui soulève des questions sur la pérennité des réponses apportées à la crise.

En somme, la diminution constante du nombre de lits d’hospitalisation met en lumière des enjeux structurels et organisationnels majeurs au sein du système de santé français.

Mots-clés:

hôpital, lits, soins hospitaliers, crise sanitaire, pénuries de personnel, réorganisation, politique de santé, tension dans les services d’urgence, ambulatoire, désengorgement

articles similaires
Articles Récents