jeudi 23 mai 2024
AccueilSociétéAttentat terroriste à Paris : un Franco-Iranien revendique son crime au nom...

Attentat terroriste à Paris : un Franco-Iranien revendique son crime au nom de l’EI !

Attentat à la tour Eiffel : le principal suspect mis en examen pour « assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste »

Quatre jours après l’attaque au couteau qui a eu lieu dans le quartier de la tour Eiffel à Paris, le principal suspect, Armand Rajabpour-Miyandoab, a été mis en examen pour « assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ». Le Parquet national antiterroriste a demandé son placement en détention provisoire. Les trois autres personnes interpellées dans le cadre de l’enquête ont été relâchées sans poursuites. Les enquêteurs privilégient la piste d’un acte isolé.

Le suspect, lors de sa garde à vue, a assumé et revendiqué son attentat. Il avait publié une vidéo de revendication sur les réseaux sociaux, dans laquelle il prêtait allégeance à l’organisation Etat islamique (EI). Il a déclaré aux enquêteurs que son passage à l’acte était une réaction aux bombardements de Gaza par l’armée israélienne et qu’il suivait le mot d’ordre de l’EI, qui appelait à s’attaquer aux « juifs ».

Le choix de la cible semble avoir été réfléchi. Le suspect avait envisagé différentes cibles, dont plusieurs cibles juives, avant de finalement opter pour le jardin mémorial des enfants du Vél’d’Hiv’. Ce jardin, situé à proximité de la tour Eiffel, commémore la rafle de 4 115 enfants juifs déportés dans le camp d’Auschwitz-Birkenau en 1942.

Quant au mode opératoire de l’attentat, le suspect a expliqué qu’il assommait ses victimes avec un marteau avant de les attaquer au couteau. Son acte semble donc être motivé à la fois par sa solidarité envers les habitants de Gaza et par l’encouragement opérationnel de l’EI.

Il est important de souligner que l’EI avait appelé à attaquer les juifs et leurs intérêts dans le monde, mais précisait néanmoins que son combat ne visait pas la création d’un Etat palestinien, mais une guerre religieuse contre les juifs.

Mots-clés: attentat, tour Eiffel, Paris, terroriste, mise en examen, détention provisoire, Armand Rajabpour-Miyandoab, revendication, Etat islamique, Gaza, juifs, jardin mémorial du Vél’d’Hiv’, mode opératoire, solidarité, colère, EI, guerre religieuse.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE