mardi 25 juin 2024
AccueilnewsSportMinistre des sports lance un plan incroyable pour améliorer la situation des...

Ministre des sports lance un plan incroyable pour améliorer la situation des sportives de haut niveau qui choisissent de devenir mère pendant leur carrière!

Améliorer la situation des sportives de haut niveau qui deviennent mère est un sujet sensible qui revient régulièrement sur la table. Lundi 6 mars, la ministre des sports, Amélie Oudéa-Castéra, a présenté plusieurs propositions pour améliorer cette situation lors d’une matinée de débats sur le sport féminin à la maison du handball à Créteil.

Intégrer le « critère de parentalité » dans les critères d’aide de l’Agence nationale du sport (ANS) ou prolonger d’un à deux ans l’inscription sur la liste des sportifs de haut niveau pour « laisser du temps » aux femmes sont des pistes envisagées par le ministère des sports.

La direction des sports prévoit également de se pencher sur les règlements sportifs pour « veiller à la prise en compte de la maternité ». Le président du Vendée Globe, Alain Leboeuf, a quant à lui déclaré qu’un comité se penchait sur le sujet en vue de l’édition 2028.

L’escrimeuse Astrid Guyart, actuellement enceinte, a souligné que « c’est plus simple quand on est numéro un de son sport ». Elle a posé la question de ce qu’il advient des remplaçantes, souvent contraintes de renoncer ou de repousser leur maternité.

Des représentantes de la Ligue féminine de basket ont quant à elle expliqué vouloir inclure des dispositifs sur la maternité dans leur convention collective à partir du 1er juillet.

La ministre des sports a également débloqué un million d’euros pour un appel à projet visant à « éliminer les biais genrés » dans deux cents cours d’écoles françaises. Elle a rappelé que les femmes sont largement sous-représentées dans les postes de responsabilité des fédérations sportives, avec seulement deux présidentes sur trente-six et 20 % de directrices techniques nationales. Le volume de retransmission consacré au sport féminin est également très faible, avec seulement 5 %.

Cette prise de conscience et ces propositions sont un premier pas pour améliorer la situation des sportives de haut niveau qui choisissent de devenir mère pendant leur carrière. La création d’une cellule opérationnelle transversale vient également renforcer l’engagement du ministère des sports et montre que la question est prise au sérieux.

Mots-Clés: maternité, sport féminin, aide, règlements sportifs, biais genrés.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE