mercredi 26 juin 2024
AccueilnewsPolice et justiceFemme démembrée à Paris : mari incarcéré pour meurtre

Femme démembrée à Paris : mari incarcéré pour meurtre

L’homme qui a reconnu avoir tué sa femme, retrouvée démembrée dans le parc des Buttes-Chaumont à Paris le 25 février, a été mis en examen et incarcéré pour meurtre. Youcef M., âgé de 48 ans, a été placé en détention provisoire. Son avocate, Dominique Beyreuther-Minkov, a souligné que son client contestait avoir voulu tuer son épouse, Assia, âgée de 46 ans.

Le parquet avait ouvert le 17 février une information judiciaire pour assassinat, atteinte à l’intégrité d’un cadavre et recel de cadavre. Le juge d’instruction chargé de ce dossier a requalifié les faits, estimant, à l’aune de ses déclarations, que Youcef M. n’avait pas prémédité son geste.

Selon son avocate, Youcef M. avait signalé le 3 février à la police la disparition de son épouse de l’appartement familial situé à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Sur les réseaux sociaux, il avait évoqué son absence dès le 31 janvier. Le 6 février, il avait été entendu par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), qui avait alors lancé une enquête.

Un sac plastique contenant le bassin et les cuisses de cette femme, identifiée par la suite grâce à l’analyse de ses empreintes digitales, avait été découvert sous un tas de déchets verts aux Buttes-Chaumont, par des agents municipaux des parcs et jardins le 13 février. Le lendemain, d’autres restes, dont la tête, avaient été retrouvés lors d’une fouille approfondie du parc.

L’avocate de Youcef M. a déclaré que celui-ci s’était humainement expliqué le plus qu’il a pu lors de sa garde à vue et que toute la famille était sous le choc et en plein état de sidération. Antoine Ory, avocat de la famille de la victime et des trois enfants du couple, a réagi auprès de l’Agence France-Presse en affirmant que ces derniers peinent encore à réaliser la situation.

Les chiffres du ministère de l’intérieur révèlent une hausse de 20 % des féminicides en France en 2021 par rapport à l’année précédente, avec 122 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, contre 102 en 2020. Cette tragédie rappelle tristement que la violence conjugale mène parfois à des actes aussi horribles que ceux commis par Youcef M., qui a reconnu avoir tué sa femme.

Mots-Clés: Youcef M., Assia M., France, Montreuil, Buttes-Chaumont, Féminicides, Violence Conjugale.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE