mardi 5 mars 2024

Scandale des abus sexuels dans l’Eglise catholique en Suisse : près de 1000 victimes révélées par une étude choquante !

La première étude scientifique sur l’étendue des abus sexuels commis dans l’Eglise catholique en Suisse a révélé un total de 921 victimes depuis 1950, selon l’université de Zurich. Ces chiffres pourraient ne représenter que la partie visible de l’iceberg, car de nombreux cas n’ont pas été signalés ou les documents répertoriant ces abus ont été détruits.

Cette enquête d’un an menée par des historiens vise à mettre en lumière les abus sexuels dans le pays helvétique, à l’instar d’autres enquêtes menées ailleurs dans le monde. Jusqu’à présent, 74 % des victimes identifiées sont des mineurs. Plus de la moitié des victimes sont de sexe masculin, 39 % de sexe féminin, et le sexe des victimes est inconnu dans les cas restants.

Comme dans d’autres pays, il est apparu que les responsables de l’Eglise en Suisse ignoraient, dissimulaient ou minimisaient la plupart des cas d’abus sexuels jusqu’aux années 2000. Lorsqu’ils étaient contraints d’agir, ils se concentraient souvent sur la protection des auteurs d’abus plutôt que sur les victimes elles-mêmes. Ce constat est accablant pour une institution censée incarner les valeurs de compassion et de protection.

La présidente de la Conférence centrale catholique romaine de Suisse, Renata Asal-Steger, a reconnu la gravité de la situation ainsi que les lacunes et les erreurs de l’Eglise dans la gestion de ces abus. Elle a souligné que cette étude marque une étape importante dans la lutte contre les abus sexuels au sein de l’Eglise catholique romaine de Suisse.

En parallèle de la publication de cette étude, une enquête préliminaire a été ouverte sur des accusations de dissimulation d’agressions sexuelles au sein de l’Eglise. Cette enquête vise plusieurs membres émérites et en exercice de la Conférence des évêques suisses, ainsi que d’autres membres du clergé.

Ces révélations impactent l’image de l’Eglise, qui doit désormais faire face aux conséquences de ses actes passés. Il est crucial de mettre en place des mesures de prévention et de soutien aux victimes, ainsi que de poursuivre en justice les auteurs d’abus sexuels.

Mots-clés: abus sexuels, Eglise catholique, Suisse, victimes, enquête, mineurs, responsables, dissimulation, gestion, étude, évêques.

articles similaires
Articles Récents