mercredi 29 mai 2024
AccueilnewsInternationalScandale au Parlement européen : une Américaine en chef de la concurrence...

Scandale au Parlement européen : une Américaine en chef de la concurrence de l’UE, la polémique enfle !

Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la concurrence, s’est trouvée dans une position délicate lorsqu’elle s’est exprimée devant le Parlement européen le mardi 18 juillet. Elle était là pour répondre aux interrogations des eurodéputés concernant la nomination controversée de l’Américaine Fiona Scott Morton au poste d’économiste en chef de la direction générale de la concurrence de la Commission.

La nomination de Fiona Scott Morton, enseignante à Yale et consultante pour de grandes entreprises telles que Microsoft, Apple, Amazon et Pfizer, a suscité des questions et des incohérences. Plusieurs commissaires européens, dont Thierry Breton (France), Paolo Gentiloni (Italie), Josep Borrell (Espagne), Nicolas Schmit (Luxembourg) et Elisa Ferreira (Portugal), ont adressé une lettre à Ursula von der Leyen, présidente de la Commission, pour lui demander de réexaminer sa décision.

Emmanuel Macron a également évoqué le sujet lors d’un conseil européen UE-Amérique latine à Bruxelles. Il s’est dit dubitatif quant à cette nomination, qui n’a pour l’instant été critiquée publiquement que par des ministres français. Paris tente depuis une semaine de convaincre d’autres gouvernements de prendre position. Cependant, de nombreux pays hésitent à s’exprimer publiquement de peur de compromettre leurs demandes d’autorisations d’aides d’Etat auprès de la Commission.

Il est important de souligner que les fonctionnaires européens doivent normalement être ressortissants d’un Etat membre de l’UE, mais Fiona Scott Morton a bénéficié d’une dérogation exceptionnelle, une situation jamais vue jusque-là pour un poste de ce niveau. Ses compétences ne sont pas remises en cause, plusieurs économistes renommés, dont le prix Nobel Jean Tirole, ont d’ailleurs tenu à les mettre en avant ces derniers jours. Cependant, la nationalité américaine de Fiona Scott Morton pose question, d’autant plus que l’UE vient tout juste de se doter d’une nouvelle régulation numérique qui concerne particulièrement les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).

Mots-clés: Margrethe Vestager, Commission européenne, concurrence, Fiona Scott Morton, Parlement européen, nomination controversée, économiste en chef, direction générale de la concurrence, bras antitrust, exécutif communautaire, enquêtes sur les comportements anticoncurrentiels, fusions et acquisitions, aides d’Etat, commissaires européens, Ursula von der Leyen, dérogation, régulation numérique, GAFAM.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE