mardi 5 mars 2024

Narendra Modi, grand manipulateur international, utilise le G20 pour sa campagne électorale !

La présidence tournante du G20, qui se tiendra à New Delhi les 9 et 10 septembre prochains, est l’occasion pour le premier ministre indien, Narendra Modi, de mettre en avant son pays et sa politique. Depuis des mois, il utilise cet événement international comme un véritable outil de promotion personnelle et de propagande, n’hésitant pas à personnaliser à outrance son rôle dans l’organisation. Les panneaux d’affichage vantant l’action de Modi et du G20 sont présents partout dans la capitale indienne, des axes routiers aux administrations en passant par les aéroports et les gares.

Cependant, cette stratégie de communication est loin de faire l’unanimité. En effet, le logo du G20, inspiré du lotus, symbole du parti politique de Modi, entretient la confusion entre politique étrangère et affaires partisanes. L’ancien premier ministre Manmohan Singh a d’ailleurs appelé Modi à faire preuve de retenue dans l’utilisation de la diplomatie à des fins politiques.

Malgré cela, cette présidence du G20 vient clore une année d’intense activité diplomatique pour l’Inde. En plus d’être à la tête de l’organisation de coopération de Shanghaï, une alliance régionale dans l’orbite de la Chine et de la Russie, l’Inde a organisé en janvier un forum pour représenter les pays en développement et a même participé au G7 à Hiroshima en mai dernier. Modi a également multiplié les visites officielles à travers le monde, de Sydney à Athènes, en passant par Paris, Washington, Le Caire et Abou Dhabi. Malgré les critiques concernant son régime autoritaire et les atteintes aux libertés civiles et politiques, il a été accueilli en majesté par ses hôtes.

Cette frénésie diplomatique n’est pas sans arrière-pensées politiques. En effet, Modi est déjà en campagne électorale pour un troisième mandat qui aura lieu lors des élections générales prévues en 2024. En intervertissant l’ordre des présidences, les dirigeants du G20 ont facilité la tâche au premier ministre indien, lui permettant de mettre en avant l’Inde en tant que grand pays sur l’échiquier mondial.

Mots-clés : Narendra Modi, G20, New Delhi, présidence tournante, panneaux d’affichage, politique étrangère, propagande, logo, affaires partisanes, Manmohan Singh, diplomatie, année diplomatique, Organisation de coopération de Shanghai, Chine, Russie, pays en développement, G7, campagne électorale, mandat.

articles similaires
Articles Récents