jeudi 13 juin 2024
AccueilInternationalAfriqueLa junte putschiste nigérienne implore le soutien guinéen face à une intervention...

La junte putschiste nigérienne implore le soutien guinéen face à une intervention imminente : situation explosive à Niamey !

Une délégation de la junte au Niger, conduite par le général Moussa Salaou Barmou, a été reçue à Conakry par les autorités militaires guinéennes. Cette délégation a demandé un soutien renforcé pour affronter les défis à venir auxquels le régime militaire à Niamey est confronté. Le chef d’Etat guinéen, le colonel Mamadi Doumbouya, dont le régime est également issu d’un coup d’Etat survenu en septembre 2021, s’est entretenu avec la délégation nigérienne à Conakry.

Le général Barmou a exprimé sa gratitude envers les autorités guinéennes pour leur soutien au Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), qui a pris le pouvoir au Niger le 26 juillet. Il a souligné que la junte était préoccupée par les dérives sécuritaires et la corruption endémique qui ont conduit au renversement du président nigérien élu, Mohamed Bazoum. Selon lui, il était crucial de prendre des responsabilités pour sauvegarder la nation.

Suite au renversement du pouvoir au Niger, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a préconisé des sanctions, y compris une intervention militaire. Cependant, Conakry a exprimé son désaccord concernant ces mesures et a demandé à la Cedeao de reconsidérer sa position. Le Mali et le Burkina Faso, également dirigés par des militaires, ont manifesté leur solidarité envers Niamey.

La visite de la délégation nigérienne à Conakry intervient peu de temps après un sommet de la Cedeao à Abuja, au Nigeria, où les dirigeants ont indiqué leur préférence pour une résolution diplomatique de la crise. Cependant, ils ont également ordonné le déploiement d’une « force en attente » en dernier recours pour rétablir Mohamed Bazoum dans ses fonctions. La réunion des chefs d’état-major de la Cedeao, qui devait se tenir samedi au Ghana, a été reportée sine die.

En parallèle, une médiation de chefs religieux nigérians a rencontré des membres du régime militaire à Niamey. Cette médiation vise à encourager le dialogue et à trouver une solution pacifique à la crise politique au Niger.

Mots-clés: junte, Niger, Conakry, autorités militaires, soutien, défis, régime militaire, coup d’Etat, colonel Mamadi Doumbouya, général Moussa Salaou Barmou, CNSP, corruption, sauvegarde de la patrie, Mohamed Bazoum, sanctions, Cedeao, intervention militaire, Mali, Burkina Faso, solidarité, Abuja, Nigeria, force en attente, rétablissement, crise politique.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE