vendredi 24 mai 2024
AccueilInternationalAfriqueCatastrophe apocalyptique: Inondations meurtrières à Nairobi!

Catastrophe apocalyptique: Inondations meurtrières à Nairobi!

Une région fortement impactée par des inondations suite à des pluies diluviennes dans le quartier informel de Mathare à Nairobi le 25 avril 2024. L’AFP rapporte qu’au moins 70 personnes ont perdu la vie au Kenya depuis mars en raison des inondations provoquées par des précipitations plus élevées que la normale. Le gouvernement kenyan, par l’intermédiaire de son porte-parole Isaac Mwaura, a signalé que la capitale Nairobi et les comtés avoisinants ont récemment subi des inondations meurtrières. Ces intempéries ont causé la mort de 13 personnes, la disparition de plusieurs autres et perturbé la circulation sur de nombreuses routes.

Le président kényan, William Ruto, a souligné la nécessité de rester vigilants face à cette situation alarmante lors d’une réunion de coordination. Les services météorologiques ont averti que des pluies intenses sont attendues jusqu’en mai dans diverses régions du pays. La région connaît actuellement une période de fortes pluies qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin de mai ou début juin. Ce phénomène météorologique est accentué cette année par El Niño, qui a débuté en 2023 et pourrait persister jusqu’au mois de mai de cette année.

Les dommages causés par El Niño se font également sentir au-delà des frontières du Kenya. En Tanzanie, plus de 155 décès ont été déplorés en raison des fortes pluies liées à ce phénomène climatique. Le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa a révélé que plus de 51 000 foyers ont été touchés, avec plus de 10 000 habitations endommagées. Au Burundi, près de 100 000 personnes ont été déplacées en raison des pluies incessantes, tandis qu’en Somalie et en Ouganda, plusieurs décès ont été enregistrésa suite d’inondations et de crues soudaines.

L’histoire tragique des dégâts causés par El Niño dans la région n’est malheureusement pas nouvelle. En décembre dernier, des pluies torrentielles avaient provoqué des glissements de terrain et des inondations mortelles dans le nord de la Tanzanie. Plus de 300 personnes ont péri dans toute la région. Ces événements rappellent la vulnérabilité de l’Afrique de l’Est face aux caprices du climat et soulignent l’importance de mesures préventives pour protéger les populations exposées.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE