vendredi 24 mai 2024
AccueilActualitésSalaires des professeurs, Pap Ndiaye et le "nouveau pacte"

Salaires des professeurs, Pap Ndiaye et le « nouveau pacte »

Le ministre de l’Éducation Nationale, Pap Ndiaye, a annoncé jeudi 2 février sur France Inter que les missions supplémentaires qui permettront aux enseignants d’améliorer leurs rémunérations dans le cadre du « nouveau pacte » voulu par le président Emmanuel Macron représenteraient un volume horaire d’environ 72 heures par an. Cette enveloppe annuelle assurerait une hausse de rémunération de 10 %, soit 3 650 euros par an et par enseignant.

Ces « nouvelles missions obligatoires pour les professeurs qui adhéreront au pacte » seront de plusieurs natures. Il pourra s’agir de « remplacement de courte durée, de l’orientation et de l’accompagnement des élèves, et dans le premier degré, la possibilité d’enseigner au collège l’heure de renforcement de math et de français », a-t-il énuméré. Un deuxième type de missions concernées par le pacte pourra « varier selon les établissements », puisqu’il s’agira des projets pédagogiques innovants, financés dans le cadre du Conseil national de la refondation (CNR) éducation.

Les syndicats enseignants se souviennent des années Blanquer, et particulièrement de la crise du Covid-19, où les décisions de l’institution étaient systématiquement annoncées dans les médias. Ils n’ont pas apprécié que le ministre annonce l’enveloppe de 3 650 euros par an et par enseignant avant même le début des négociations. Une réunion est prévue le mercredi 8 février pour discuter de la partie « pacte » de la revalorisation, à ne pas confondre avec la partie « socle » qui correspond à l’augmentation, sans conditions, de certains échelons de la grille de salaire des enseignants.

Mots-Clés: Pap Ndiaye, Emmanuel Macron, SNES-FSU, SGEN-CFDT, France Inter, CNR Éducation, Rémunération, Pacte, Socle.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE