samedi 2 mars 2024

Parcoursup : les activités extrascolaires, clé d’entrée pour la médecine ! Confidences d’une mère qui a investi 6000 euros pour son fils

Parcoursup : Mise en avant des activités extra-scolaires

Cette année, Farida Sadat et son fils Alexandre s’apprêtent à affronter le redouté Parcoursup, plate-forme d’affectation dans l’enseignement supérieur. Alexandre, âgé de 16 ans, rentre en terminale au lycée Janson-de-Sailly à Paris, et pour mettre toutes les chances de son côté, il consacre son été à des stages, du bénévolat et des vidéos pour se familiariser avec le fonctionnement de la plate-forme.

En tant que déléguée des parents d’élèves depuis deux ans, Farida Sadat connaît bien la mise en œuvre de Parcoursup et souhaite que son fils ait toutes les opportunités pour intégrer une filière de médecine. Dans cette optique, elle accorde une grande importance à la rubrique « activités et centres d’intérêt » de Parcoursup. Cette rubrique remplace l’ancien « CV Parcoursup » et permet aux candidats de renseigner leurs activités extra-scolaires à travers différentes sous-rubriques telles que l’encadrement ou l’animation, l’engagement citoyen, l’expérience professionnelle et l’ouverture au monde.

Bien que non obligatoire, cette rubrique est valorisée par les formations selon le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. C’est pourquoi Alexandre a enchaîné les stages depuis sa classe de 2nde. Il a effectué une journée en pharmacie, une journée à l’hôpital, et a même participé au service national universel (SNU) à Colmar pendant l’été 2022. Le SNU consiste en deux semaines de « cohésion » dans un département différent du sien, suivi de missions d’intérêt général (solidarité, santé, environnement) en dehors du temps scolaire.

Si au départ, Alexandre a réalisé ces activités dans le but de valoriser son dossier Parcoursup, il reconnaît aujourd’hui les nombreux apprentissages qu’il en a tirés. Parcoursup est également source d’angoisse pour les parents, comme l’exprime Mme Sadat. Pour pallier cette incertitude, elle a mis en place un système bien rodé : en plus des congés d’été, son fils suit une prépa privée, Médisup, lors de chaque vacance scolaire depuis la 2nde. Cela représente un coût conséquent, environ 6 000 euros déjà dépensés, mais Mme Sadat est consciente que cette option n’est pas accessible à tous.

Les activités extra-scolaires sont donc devenues incontournables pour les étudiants qui souhaitent se démarquer sur Parcoursup. Elles permettent non seulement d’enrichir leur parcours, mais aussi d’acquérir des compétences et des connaissances supplémentaires. Il est important pour les élèves de diversifier leurs expériences, de s’investir dans des missions citoyennes et de témoigner d’une ouverture au monde. Ainsi, les formations pourront prendre en compte ces éléments dans leur processus de sélection et les candidats auront plus de chance de voir leurs vœux accordés.

Mots-clés : Parcoursup, plate-forme d’affectation, enseignement supérieur, activités et centres d’intérêt, rubrique, CV Parcoursup, candidats, formations, stage, bénévolat, vidéos, lycée Janson-de-Sailly, médecine, délégués des parents d’élèves, prépa privée, Médisup, service national universel, SNU, cohésion, missions d’intérêt général.

articles similaires

Articles Récents