vendredi 1 mars 2024

Neuf assassins derrière le meurtre brutal d’un enfant de 10 ans !




Article sur la mort de Fayed et les suites de l’affaire

Neuf hommes mis en examen après la mort de Fayed

Trois mois après la mort de Fayed, victime collatérale, à 10 ans, d’une fusillade liée au trafic de drogue, dans le quartier Pissevin à Nîmes, neuf hommes, dont un mineur de 17 ans, ont été mis en examen pour homicide en bande organisée, a annoncé le procureur de la République de Marseille, Nicolas Bessone, samedi 18 novembre.

Les huit majeurs interpellés, âgés de 18 à 30 ans, ont été placés en détention provisoire. L’adolescent de 17 ans est, lui, sous contrôle judiciaire, a précisé M. Bessone lors d’une conférence de presse, en expliquant que les personnes interpellées étaient originaires de Nîmes, Marseille et Paris.

Une erreur de cible tragique

« Le jeune Fayed et sa famille n’avaient rien à voir avec le trafic de stupéfiants et sont à l’évidence des victimes collatérales, peut-être une erreur de cible due à la marque de la voiture à l’intérieur de laquelle ils se trouvaient », a expliqué le procureur.

Le garçonnet avait été tué le 21 août, en fin de soirée, dans le quartier Pissevin de Nîmes, un des quartiers de la ville gangrénés par le trafic de stupéfiants, après que la voiture de son oncle avait été prise entre les tirs des gangs en guerre pour le contrôle des points de deal.

Un lien avec Marseille

L’enquête semble se diriger vers la piste marseillaise, puisqu’il apparaît que le point de deal de la cité Pissevin « se retrouve faire l’objet d’assauts de la cité [nîmoise] du Mas de Mingue. Et on sent derrière que la cité du Mas de Mingue aurait des connexions et du soutien de la DZ Mafia », un des principaux clans marseillais, a détaillé M. Bessone.

Deux jours après la mort de Fayed, un jeune homme de 18 ans avait été tué sur un point de deal à Nîmes. Les deux enquêtes ont été liées, a précisé le parquet, laissant entendre que cette deuxième victime était peut-être la cible initiale le soir de la mort de Fayed.

Mots-clés:

mort de Fayed, trafic de drogue, Nîmes, Marseille, Paris, victimes collatérales, DZ Mafia, enquête, fusillade


articles similaires

Articles Récents