samedi 20 juillet 2024
AccueilSociétéGABRIEL ATTAL DÉCHAÎNE LA FUREUR : 179 ÉLÈVES EXCLUS APRÈS AVOIR INSULTÉ...

GABRIEL ATTAL DÉCHAÎNE LA FUREUR : 179 ÉLÈVES EXCLUS APRÈS AVOIR INSULTÉ LA MÉMOIRE DES PROFESSEURS !

Fermeté du ministre de l’Education après les incidents dans les écoles françaises

Au lendemain de l’hommage rendu dans les écoles françaises en mémoire des professeurs Samuel Paty et Dominique Bernard, assassinés dans des attentats, le ministre de l’éducation, Gabriel Attal, souhaite montrer sa fermeté face aux incidents survenus dans différents établissements scolaires. Lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le ministre a annoncé avoir saisi les procureurs de la République de 179 cas d’élèves ayant perturbé ce moment de recueillement.

Le ministre tient à souligner que la grande majorité des hommages se sont déroulés dans le respect et la dignité. Cependant, 179 élèves ont fait le choix de perturber ce recueillement et d’insulter la mémoire des professeurs. En conséquence, des poursuites judiciaires ont été engagées à leur encontre et des procédures disciplinaires ont été lancées. Pour les cas les plus graves, qui relèvent de l’apologie du terrorisme, les élèves ont été exclus en attendant les procédures disciplinaires.

Le ministre insiste sur le fait qu’il est temps d’agir et de ne plus tolérer ces comportements. Il rappelle les précédents incidents, notamment les 400 violations lors de la minute de silence organisée en hommage au professeur Samuel Paty en novembre 2020. Un an plus tard, une centaine d’incidents avaient également été recensés lors de l’hommage rendu à ce même professeur.

La journée d’hommage organisée lundi a eu lieu trois jours après l’assassinat de Dominique Bernard, professeur de français de 57 ans, poignardé à mort dans son lycée à Arras par un ancien élève radicalisé. Les cours avant 10 heures ont été annulés dans les collèges et les lycées, afin de permettre aux équipes éducatives de se réunir pour un temps d’échange. Une minute de silence a ensuite été observée à 14 heures dans tous les établissements scolaires et les rectorats.

En ce qui concerne l’enquête sur l’attentat, le parquet a requis la mise en examen et la détention provisoire de l’assaillant, Mohammed Mogouchkov, âgé de 20 ans, ainsi que de son frère de 16 ans, suspecté d’avoir apporté un soutien dans son projet. Il demande également la mise en cause d’un jeune cousin de la fratrie, âgé de moins de 16 ans, qui aurait été informé du projet sans rien faire pour l’empêcher.

Mots-clés: Gabriel Attal, éducation nationale, hommage, Samuel Paty, Dominique Bernard, attentat, Arras, élèves, incidents, perturbations, recueillement, ministère de l’éducation, tolérance, bienveillance, journée d’hommage, minute de silence, cours annulés, exclusions, procédures disciplinaires, apologie du terrorisme, enquête, parquet.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE