vendredi 1 mars 2024

Le contre-budget de LR : Une réponse percutante à l’incompétence budgétaire du gouvernement !

Les Républicains présentent leur contre-budget

Les Républicains (LR) ont dévoilé leur contre-budget de 34 pages, une réponse à l’action du gouvernement en matière d’endettement. Selon Olivier Marleix, la France est devenue « le cancre de l’Union européenne » dans ce domaine. Les députés LR critiquent vivement la politique budgétaire du gouvernement, la qualifiant de politique « du chien crevé au fil de l’eau ». Ils estiment que la France court le risque de devenir le dernier pays européen à réduire son déficit public à moins de 3% du PIB d’ici 2027. Les Républicains se targuent d’être le seul parti d’opposition à présenter une alternative budgétaire.

Ce contre-budget sert également de réponse à certains membres de la majorité, anciennement chez LR, qui critiquent vivement la droite en matière de contrôle des dépenses publiques. Eric Woerth, député Renaissance de l’Oise, demandait à ses anciens camarades de faire preuve de cohérence s’ils se considèrent comme un parti de gouvernement soucieux du contrôle des dépenses. Eric Ciotti, président de LR, estime quant à lui que le gouvernement ne va pas assez loin avec son objectif d’économiser 16 milliards d’euros d’ici 2024. Il propose une économie de 25 milliards d’euros et une baisse d’impôts de 10 milliards pour les ménages et les entreprises.

Pour LR, l’objectif de ce contre-budget est de proposer une baisse des prélèvements obligatoires, au service de la compétitivité et du pouvoir d’achat des Français. Par exemple, ils proposent de réduire d’un milliard d’euros la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises et de baisser la taxe sur le carburant de 5 milliards d’euros. Eric Ciotti propose également une diminution de deux milliards d’euros des droits de succession et de donation, et envisage peut-être leur suppression à l’avenir.

Mots-clés: Les Républicains, contre-budget, Olivier Marleix, endettement, politique budgétaire, déficit public, PIB, proposition, opposition, contrôle des dépenses, économie, baisse d’impôts, cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, taxe sur le carburant, droits de succession et de donation.

articles similaires

Articles Récents