vendredi 24 mai 2024
AccueilEn directLe malheur des Arméniens du Haut-Karabakh fait le bonheur des habitants du...

Le malheur des Arméniens du Haut-Karabakh fait le bonheur des habitants du Nakhitchevan, le 15 octobre 2023.

La région du Nakhitchevan, située dans l’ouest de l’Azerbaïdjan, a longtemps été isolée en raison des guerres incessantes entre Arméniens et Azerbaïdjanais. Cependant, la guerre de 2020, qui a abouti à la libération du Haut-Karabakh et au départ forcé de 100 000 Arméniens de cette région, a complètement changé la donne pour le Nakhitchevan. Anar Ibrahimov, vice-président du Ali Majlis (Parlement) du Nakhitchevan, affirme que cette victoire permet à la région de sortir de son blocus de trente ans imposé par les Arméniens.

Le Nakhitchevan, d’une superficie de 5 500 kilomètres carrés, soit la taille d’un département français, compte environ 460 000 habitants. Avant la guerre, il était coupé de l’Azerbaïdjan au nord et à l’est par le massif montagneux Zanguezour, appartenant à l’Arménie ennemie. Sa frontière sud-ouest est délimitée par la rivière Araxe, qui le sépare de l’Iran. Le seul lien terrestre avec le reste de l’Azerbaïdjan passait par l’Iran en faisant un détour de plusieurs centaines de kilomètres pour éviter la frontière arménienne. Cependant, cette route a été coupée pendant la guerre de 2020, ajoutant encore plus d’isolement à la région.

La situation géographique du Nakhitchevan en a fait une enclave, un territoire sous la souveraineté d’un pays, mais séparé de celui-ci par un autre pays ou une mer. Malgré son isolement et les difficultés liées à son accès, le Nakhitchevan possède un potentiel économique important. Ses ressources naturelles, notamment ses dépôts de sel et ses sources d’eau minérale, pourraient être exploitées pour le développement de l’agriculture et de l’industrie.

Cependant, le passé politique de la région a également joué un rôle dans son isolement. Vasif Talibov, ancien chef du Nakhitchevan, a exercé un contrôle total sur la région et réprimait toute opposition. Personne n’osait bouger sans son autorisation. Heydar Aliev, le père d’Ilham Aliev, l’actuel président de l’Azerbaïdjan, avait donné le Nakhitchevan à Talibov comme un fief personnel, ce qui a rapidement fait perdre à Bakou toute autorité sur la région.

Malgré ces défis, le Nakhitchevan est maintenant confronté à de nouvelles opportunités de développement. Sa libération du blocus arménien ouvre des perspectives économiques et sociales pour la région. Le gouvernement azerbaïdjanais a d’ailleurs lancé un projet de modernisation des infrastructures et de développement économique du Nakhitchevan.

En conclusion, le Nakhitchevan, jusqu’alors en quasi-autarcie, semble désormais prêt à sortir de son isolement grâce à la victoire de l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh. La région a un fort potentiel économique et pourrait bénéficier de la modernisation de ses infrastructures. Il reste toutefois à surmonter les défis géographiques et politiques pour garantir son développement durable.

Mots-clés: Nakhitchevan, Azerbaïdjan, Haut-Karabakh, Arméniens, Azerbaïdjanais, guerre, région isolée, blocus, potentialités économiques, Vasif Talibov, Heydar Aliev, développement durable.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE