mercredi 17 avril 2024
AccueilSociétéCatastrophe meurtrière dans une maison de retraite : trois résidentes noyées !

Catastrophe meurtrière dans une maison de retraite : trois résidentes noyées !

Les erreurs tragiques et les manquements dans la gestion de la crise peuvent avoir des conséquences graves, amenant les acteurs concernés à répondre de leurs actes devant la justice. Les récents événements au sujet de la noyade de trois pensionnaires dans une maison de retraite d’une commune des Alpes-Maritimes en 2015 en sont un exemple criant. Des peines de douze à dix-huit mois de prison avec sursis ont été requises contre Anaïs Gledel, ex-directrice de la maison de retraite Orpea de Biot, et l’ancienne maire de la commune, Guilaine Debras. De même, une amende de 50 000 euros a été demandée contre le groupe Orpea.

Le soir du 3 octobre 2015, de violents orages avaient provoqué des inondations qui ont coûté la vie de vingt personnes en plus de causer des dégâts considérables. Trois résidentes de la maison de retraite du Clos Saint-Grégoire y ont perdu la vie, noyées par une vague de submersion. Les prévenus font face à des poursuites pour homicides involontaires, ainsi que pour mise en danger de la vie d’autrui pour le calvaire des pensionnaires qui ont survécu.

Les débats ont mis en lumière le manque de préparation en cas de catastrophe naturelle, le dialogue de sourds et le déni total de responsabilité. Le procureur a souligné que ces noyades auraient pu être évitées si les résidentes avaient été évacuées au premier étage comme cela avait été fait à deux reprises par le passé. Il a dénoncé l’impréparation totale et l’absence de système d’alerte fonctionnel à la mairie. Le groupe Orpea et sa directrice ont également été pointés du doigt pour leur inexpérience ou leur méconnaissance de la réglementation à ce niveau de responsabilité.

Cet événement tragique rappelle la nécessité pour les acteurs impliqués dans la gestion de situations d’urgence de prendre leurs responsabilités et de mettre en place des mesures adéquates pour protéger la vie des citoyens, en particulier des personnes vulnérables résidant dans des établissements de santé.

Mots-clés: maison de retraite, noyade, inondation, Alpes-Maritimes, Orpea, responsabilité, catastrophe naturelle, gestion de crise, justice, la mairie, pensionnaires

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE