mardi 5 mars 2024

Le JDD encore en grève ! Six semaines sans parution, la rédaction s’oppose à la nomination controversée de Geoffroy Lejeune.

Le Journal du dimanche (JDD) ne paraîtra pas dans les kiosques dimanche pour la sixième semaine de suite, en raison du mouvement social mené par ses journalistes. Samedi 29 juillet, la rédaction du JDD a reconduit sa grève, menée contre l’arrivée à sa tête du journaliste marqué à l’extrême droite Geoffroy Lejeune, à 97 % (93 pour, 3 contre, 7 abstentions), selon un communiqué de la Société des journalistes (SDJ).

Un signe d’un soutien très fort des journalistes au mouvement social après 37 jours de grève et malgré la rupture des négociations avec le groupe Lagardère, propriétaire de l’hebdomadaire, annoncées au début de la semaine. Celui-ci avait confirmé l’arrivée « effective » le 1er août de Geoffroy Lejeune, à la rédaction en chef de l’hebdomadaire politique. La publication du journal dimanche était ainsi déjà jugée « impossible ».

La rédaction s’oppose à la nomination de M. Lejeune, venu du journal d’extrême droite Valeurs actuelles, à sa tête, « dont les valeurs sont en totale contradiction avec celles du JDD », et demande d' »offrir aux journalistes des garanties d’indépendance juridique et éditoriale ».

Elle se prononcera à nouveau sur la suite du mouvement mardi, jour de l’arrivée officielle de Geoffroy Lejeune. Vendredi, plus d’une vingtaine de journalistes de l’hebdomadaire s’étaient réunis à proximité du ministère de la culture, où une délégation a été reçue par le cabinet de Rima Abdul Malak. Les grévistes ont appelé la ministre à soutenir les récentes initiatives parlementaires visant à protéger l’indépendance éditoriale des rédactions, et à faire en sorte que les Etats généraux de l’information annoncés pour septembre par l’Elysée « ne soient pas une coquille vide ».

Beaucoup d’observateurs voient dans la nomination de Geoffroy Lejeune à la tête du JDD le résultat de la main du milliardaire Vincent Bolloré, dont le groupe Vivendi doit absorber prochainement le groupe Lagardère, propriétaire du JDD, de Paris Match et d’Europe 1, après une offre publique d’achat (OPA) réussie. Les grèves précédentes menées contre ses ingérences supposées à i-Télé en 2016, devenue depuis CNews et propriété de Vivendi, et à Europe 1 en 2021, se sont soldées par des départs massifs de journalistes des rédactions concernées.

Le mouvement social en cours au JDD est inédit dans l’histoire du journal : la précédente grève, qui a eu lieu en 2016, n’avait empêché la parution de l’hebdomadaire qu’un seul dimanche.

Mots-clés: Journal du dimanche, JDD, grève, mouvement social, journalistes, rédaction, Geoffroy Lejeune, extrême droite, Lagardère, nomination, garanties d’indépendance, Rima Abdul Malak, Etats généraux de l’information, Vincent Bolloré, Vivendi, Paris Match, Europe 1, offre publique d’achat, i-Télé, CNews, ingérences, départs massifs.

articles similaires
Articles Récents