vendredi 24 mai 2024
AccueilMédiasGrève historique au Journal du Dimanche : Geoffroy Lejeune à la tête...

Grève historique au Journal du Dimanche : Geoffroy Lejeune à la tête du journal, les employés en colère !

Titre : La grève du Journal du Dimanche se poursuit pour protester contre l’arrivée de Geoffroy Lejeune à sa tête

La rédaction du Journal du Dimanche (JDD) a reconduit sa grève ce mercredi 12 juillet pour protester contre l’arrivée de Geoffroy Lejeune à la direction du journal. En effet, cet ancien directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Valeurs actuelles suscite de vives critiques au sein de la rédaction du JDD.

Ce mouvement de grève, qui en est à son vingtième jour, a été voté à une écrasante majorité de 94% par les journalistes de l’hebdomadaire lors d’un scrutin à bulletin secret. Sur les 102 votants, 89 se sont prononcés pour la poursuite de la grève, 6 ont voté contre et 7 se sont abstenus, selon l’annonce de la société des journalistes du JDD sur le réseau social Twitter.

Les journalistes du JDD dénoncent également l’absence de dialogue avec la maison mère du journal, le groupe Lagardère. Malgré leur mobilisation devant le siège d’Hachette, filiale de Lagardère, la direction n’a pas donné suite à leurs demandes, rappelle la société des journalistes.

Cette grève a déjà eu de lourdes conséquences sur la parution du journal, puisque trois numéros n’ont pas pu être publiés, une situation inédite dans l’histoire du JDD. Selon une journaliste interrogée par l’Agence France-Presse, le numéro du 16 juillet est également compromis en raison de ce mouvement de grève.

Lagardère, qui reste inflexible, maintient sa décision de nommer Geoffroy Lejeune à la direction de la rédaction du JDD. Cela suscite l’inquiétude des journalistes, notamment en raison de l’engagement politique de Geoffroy Lejeune. En effet, cet ancien directeur de la rédaction de Valeurs actuelles est connu pour son soutien au candidat d’extrême droite Eric Zemmour lors de la présidentielle de 2022.

Par ailleurs, le groupe Lagardère doit passer sous le contrôle du groupe Vivendi, dirigé par le milliardaire Vincent Bolloré. Cette proximité entre Lagardère et Vivendi soulève des interrogations au sein du milieu médiatique. Le ministre de l’éducation nationale, Pap Ndiaye, a même qualifié Vincent Bolloré de « personnage manifestement très proche de l’extrême droite la plus radicale », ce qui a déclenché de vives réactions de la part des médias proches de la galaxie Bolloré.

Mots-clés : Journal du Dimanche, grève, Geoffroy Lejeune, Lagardère, soutien, extrême droite, Eric Zemmour, Vivendi, Vincent Bolloré, médias, Pap Ndiaye.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE