dimanche 21 avril 2024
AccueilInternationalParlement européen: Valérie Hayer élue présidence du groupe Renew

Parlement européen: Valérie Hayer élue présidence du groupe Renew

Valérie Hayer élue à la tête du groupe Renew Europe : une ascension politique fulgurante

Il y avait sans doute quelque chose d’un peu vertigineux pour Valérie Hayer à parler à la presse, jeudi 25 janvier, juste après avoir été élue par ses pairs présidente du groupe Renew Europe au Parlement européen.

Un engagement précoce en politique

« Je ne cache pas mon émotion », a-t-elle reconnu, visiblement chamboulée. A 37 ans, la voilà propulsée à la tête d’une formation qui compte 101 eurodéputés issus de 40 partis et représente la troisième force politique au sein de l’hémicycle strasbourgeois, derrière les conservateurs du Parti populaire européen (PPE) et les sociaux-démocrates (S&D). Elle y succède à Stéphane Séjourné, qui vient d’être nommé ministre des affaires étrangères du gouvernement de Gabriel Attal.

Valérie Hayer s’est engagée tôt en politique. A 21 ans, elle est élue conseillère municipale de Saint-Denis-d’Anjou, en Mayenne, où elle a grandi. Elle rejoint, en 2015, avec l’étiquette UDI, le conseil départemental de la Mayenne, où elle siège jusqu’en 2021.

Dès 2017, elle rejoint La République en marche d’Emmanuel Macron et entre au Parlement européen en 2019. En 2021, alors que Stéphane Séjourné prend la présidence du groupe Renew, elle le remplace, en binôme avec sa collègue Marie-Pierre Vedrenne, à la tête de la délégation française, la plus importante du groupe.

Impliquée dans les questions budgétaires

Valérie Hayer s’est beaucoup impliquée depuis 2019 sur les questions budgétaires et notamment les négociations liées au plan de relance européen de 750 milliards d’euros mis en place après la pandémie de Covid-19. Deuxième femme après Simone Veil à prendre la tête du groupe centriste au Parlement européen, elle sait que les quelques mois durant lesquels elle exercera ses nouvelles responsabilités, avant les élections européennes, prévues du 6 au 9 juin, ne seront pas de tout repos.

Alors que les sondages montrent une poussée des droites nationalistes et populistes, Renew pourrait perdre des sièges et se faire déborder par l’extrême droite du Rassemblement national et de l’AfD allemande.

« Je vous renvoie à 2019, quand on n’attendait pas Renew qui a pourtant cassé le duopole entre les sociaux-démocrates et les conservateurs », lance-t-elle. Avant de poursuivre : « Notre objectif est plus clair que jamais : être l’antidote pro-européen à la montée du populisme, apporter des solutions aux préoccupations des citoyens et revenir encore plus fort dans cette maison après les élections ! »

Des interrogations sur le Pacte vert européen

Interrogée sur le Pacte vert européen, de plus en plus contesté en Europe, notamment par les agriculteurs et qu’Emmanuel Macron voudrait mettre en « pause », Valérie Hayer ne souhaite pas, à ce stade, s’engager. « Fille, petite-fille, sœur, belle-sœur d’agriculteurs », elle évoque « une préoccupation que nous partageons tous ».

Mots-clés:

Valérie Hayer, Parlement européen, Renew Europe, élections européennes, stratégie politique, Pacte vert européen, agriculture, politique, Europe

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE