mercredi 29 mai 2024
AccueilInternationalL'invasion massive des migrants: un mensonge dangereux à dénoncer

L’invasion massive des migrants: un mensonge dangereux à dénoncer

Un militaire patrouille le long de la frontière polonaise avec la Biélorussie à Jalowka, le 6 septembre 2023. L’expert en politiques migratoires et en droits de l’homme Sergio Carrera, affilié au Centre for European Policy Studies (CEPS) de Bruxelles, analyse l’évolution du discours public en Europe sur les politiques migratoires, sous l’influence croissante des partis d’extrême droite.

Depuis longtemps, le pacte sur l’asile et la migration était considéré comme une solution pour résoudre la question de l’immigration irrégulière en Europe et contrer ainsi l’extrême droite, qui en a fait un thème central. Cependant, en dramatisant ces enjeux, les États et les gouvernements ont progressivement intégré les idées de l’extrême droite, suivant son calendrier en dépeignant les migrants et les réfugiés comme des ennemis à combattre. Les principaux partis politiques de droite et du centre, voire même dans certains pays de gauche, comme dans le nord de l’Europe, se sont laissés emporter par la rhétorique de l’extrême droite.

En 2023, l’agence Frontex de l’Union européenne a enregistré environ 380 000 personnes arrivant de manière irrégulière. Sur un continent de 450 millions d’habitants, ce chiffre reste modéré, représentant moins de 1% de tous les franchissements de frontières extérieures de l’UE en 2021. De plus, une partie de ces individus peut bénéficier du statut de réfugié ou d’une protection temporaire. L’idée d’une invasion, telle que propagée par l’extrême droite, est tout simplement erronée. Enfin, la majorité des réfugiés dans le monde ne se rendent pas en Europe, préférant rester déplacés dans leur pays d’origine ou dans des pays voisins. Il est crucial de rétablir un débat plus rationnel sur ce sujet. En seulement deux ans, l’Europe a su accueillir 4,5 millions de réfugiés ukrainiens.

Alors que l’accueil des Ukrainiens est accepté, celui des réfugiés africains est remis en question… Il est essentiel de reconnaître les enjeux profonds à l’œuvre, tels que l’institutionnalisation du racisme, désormais profondément enracinée dans nos sociétés.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE