mercredi 29 mai 2024
AccueilInternationalChineLe ciel américain sous surveillance chinoise : Pékin et Washington à l'épreuve

Le ciel américain sous surveillance chinoise : Pékin et Washington à l’épreuve

Un ballon survolant à haute altitude la ville de Billings, dans le nord des Etats-Unis, le 1er février 2023, a conduit à la suspension de la visite du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken en Chine. Prévue pour le dimanche 5 et lundi 6 février, cette visite devait être la première du genre depuis six ans pour un chef de la diplomatie américaine, et comprenait, semble-t-il, une rencontre avec le président Xi Jinping.

Washington a annoncé le report du déplacement en raison de « l’acte irresponsable » chinois, et Antony Blinken s’est entretenu dans la journée avec son homologue chinois, Wang Yi. Le Pentagone a révélé jeudi la présence du ballon espion au-dessus de l’Etat du Montana, et Pékin a finalement reconnu vendredi soir qu’il lui appartenait et exprimé ses regrets. Selon le porte-parole du Pentagone, le brigadier général Pat Ryder, il s’agissait d’un ballon de surveillance évoluant à environ 18 000 mètres d’altitude.

Le Pentagone a expliqué que le ballon était en réalité utilisé pour de la « recherche, surtout météorologique », et devrait demeurer au-dessus des Etats-Unis « quelques jours ». Un panier avec des capacités de surveillance se trouverait sous le ballon lui-même. Le président Joe Biden s’est retrouvé devant un choix sécuritaire et politique : fallait-il abattre le ballon ? Le chef d’état-major des forces armées, le général Mark Milley, a recommandé de ne pas frapper la cible, car un risque trop significatif aurait existé pour la population au sol.

Mots-Clés: Antony Blinken, Wang Yi, Joe Biden, Mark Milley, Chine, Etats-Unis, Billings, Montana.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE