mercredi 29 mai 2024
AccueilÉcologieComment Villejuif a-t-elle pu en arriver là ?

Comment Villejuif a-t-elle pu en arriver là ?

La Redoute des Hautes-Bruyères, à Villejuif (Val-de-Marne), est un ancien fort militaire désaffecté, qui a été occupé par les CRS entre 1970 et 2016. Aujourd’hui, ce site est destiné à accueillir le futur Paris Saclay cancer cluster, un ambitieux pôle public et privé de recherche contre le cancer qui doit être construit là d’ici à 2027.

Cependant, le terrain est aujourd’hui recouvert de déchets, qui s’amoncellent jusqu’à douze mètres de hauteur. Selon un diagnostic environnemental établi en septembre 2021, il y aurait là 30 200 mètres cubes de déchets, soit environ 20 800 tonnes, dont au moins 10 % contiendraient de l’amiante.

L’accès à la redoute depuis l’autoroute A6 est rendu possible par une voie aménagée par la société du Grand Paris, initialement pour faciliter le trajet des camions se rendant au chantier du Grand Paris Express. Grâce à cet accès direct, des véhicules remplis de gravats et de déblais de construction peuvent facilement – et illégalement – décharger leur cargaison dans la redoute.

Le maire de Villejuif, Pierre Garzon, souligne que « Le terrain de la Redoute doit être libéré et totalement dépollué ». Pour cela, des investissements sont nécessaires afin que la France devienne le leader mondial d’innovation biomédicale en oncologie.

Mots-Clés: Val-de-Marne, Pierre Garzon, Valérie Pécresse, Sylvie Retailleau, Paris Saclay cancer cluster, Grand Paris Express, Institut Gustave-Roussy.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE