vendredi 24 mai 2024
AccueilInternationalAngleterreLes cheminots britanniques en grève: le temps des revendications

Les cheminots britanniques en grève: le temps des revendications

Grève des cheminots en Grande-Bretagne: les syndicats réclament des augmentations pour faire face à l’inflation

Des membres de l’Associated Society of Locomotive Engineers and Firemen (Aslef) ont entamé une grève à Birmingham (Royaume-Uni) le 3 février 2023. C’est la deuxième fois en trois jours que les cheminots paralysent le trafic ferroviaire en Grande-Bretagne, où les mouvements sociaux ne faiblissent pas face à l’envolée des prix.

Mercredi 1er février, des enseignants, des agents de la fonction publique et des cheminots avaient participé à la plus grande mobilisation sociale des dix dernières années au Royaume-Uni. Les compagnies ferroviaires ont annoncé de fortes perturbations et certaines ont dû annuler la totalité des trajets.

Les syndicats du secteur – l’Aslef et la National Union of Rail, Maritime and Transport Workers (RMT) – réclament des augmentations salariales en accord avec l’inflation, qui dépasse 10 %, et de meilleures conditions de travail. Les représentants des compagnies ferroviaires ont proposé une augmentation de 8 % sur deux ans, mais cette offre a été rejetée par les syndicats. « On nous demande de renoncer à la négociation collective. Il était évident que cet accord allait être rejeté. Il était conçu pour échouer », a déclaré Simon Weller, au nom de l’Aslef.

« Nous espérions que les responsables d’Aslef participeraient de manière constructive pour faire avancer les négociations plutôt que d’organiser de nouvelles grèves inutiles », a déploré le Rail Delivery Group, qui représente les compagnies.

Les mouvements sociaux se multiplient dans tous les secteurs au Royaume-Uni face à l’augmentation du coût de la vie. Lundi prochain, les infirmières seront de nouveau en grève, après avoir cessé le travail en décembre 2022 pour la première fois de leur histoire. Ces mouvements, d’une ampleur inédite depuis les années 1980, rencontrent un relatif soutien du public, surtout dans les secteurs de la santé.

Le gouvernement conservateur, cependant, reste ferme sur son opposition aux grèves et veut légiférer pour limiter le droit de grève. Dans une interview jeudi soir à la chaîne TalkTV, le premier ministre, Rishi Sunak, a déclaré qu’il « adorerait donner aux infirmières une augmentation massive », s’il le pouvait. « Mais c’est une question de choix », a-t-il ajouté, estimant que le gouvernement avait déjà injecté « des sommes record » dans le NHS, le service de santé public, malgré la crise.

Les syndicats des cheminots en Grande-Bretagne réclament des augmentations salariales pour faire face à l’inflation. Malgré les perturbations causées par la grève, les représentants des compagnies ferroviaires et les syndicats ne parviennent toujours pas à s’entendre sur les conditions salariales. Les mouvements sociaux se multiplient dans le pays et le premier ministre Rishi Sunak a affirmé qu’il « adorerait donner aux infirmières une augmentation massive », mais qu’il s’agissait d’une question de choix.

Mots-Clés: Aslef, RMT, Jacob King, Rishi Sunak, Birmingham, Royaume-Uni, NHS.

articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

aujourd'hui
POPULAIRE