lundi 15 avril 2024
AccueilInternationalAfriqueUn engouement sans précédent pour le football après la victoire marocaine

Un engouement sans précédent pour le football après la victoire marocaine

Un engouement sans précédent pour la sélection marocaine

Les fruits de l’efficacité sportive et du succès de la sélection marocaine de football sont visibles à travers toute la société marocaine. Dans un entretien, Gabriel Hicham Guedira, ancien préparateur physique du Grenoble Foot 38 et fondateur de l’académie Juventus à Casablanca, témoigne de cette transformation: « Vous avez déjà vu des enfants se battre pour devenir gardien de but ? Ils ont envie de ressembler à Yassine Bounou », remarque-t-il. Depuis la performance historique de la sélection marocaine en atteignant les demi-finales de la Coupe du monde au Qatar en décembre 2022, de nombreux enfants marocains aspirent à occuper des postes défensifs et à jouer au football, une tendance peu fréquente auparavant.

L’engouement autour de l’équipe nationale de football a connu une croissance fulgurante, reflétée par une augmentation substantielle du nombre de pratiquants. Cette passion pour le football au Maroc a également suscité un intérêt inédit pour les postes de gardien de but et de défenseurs. Le consultant sportif pour la radio publique marocaine 2M, Amine Rahmouni, reconnaît que la longue période de désert footballistique a pris fin: « Entre la finale perdue lors de la Coupe d’Afrique des nations en 2004 et la nomination d’Hervé Renard comme entraîneur en 2016, je n’ai quasiment que des mauvais souvenirs. »

Le football au Maroc est en train de vivre une révolution notoire : le nombre de pratiquantes féminines s’est également accru de manière significative, encourageant la professionnalisation du football féminin et la popularisation de ce sport auprès des femmes âgées. Cette tendance a été largement encouragée par la Fédération marocaine de football, qui a lancé un « plan Marshall » en 2020 pour développer le football féminin.

Malgré cette progression, l’infrastructure sportive au Maroc reste inadéquate, limitant ainsi le potentiel de développement du football. Moncef Lyazghi, chercheur en politique du sport, déplore le manque d’unités sportives accessibles aux habitants et appelle à une stratégie gouvernementale pour créer des infrastructures sportives dans tout le pays.

La croissance phénoménale des associations et petits clubs de football à travers la multiplication des terrains de proximité et des évolutions dans la structure du sport est un signe indéniable du développement du « grassroots football ». Fadel Abdellaoui, ancien membre du comité directeur du Raja, souligne combien le football contribue à l’intégration sociale à travers des activités sportives inclusives.

L’euphorie autour du football ne se limite pas à la pratique du sport sur le terrain; en effet, la réussite de l’équipe nationale marocaine en futsal, avec ses brillants titres en Coupe d’Afrique des nations et aux championnats du monde arabe, témoigne de l’âge d’or du football marocain. Ainsi, le pays s’affirme comme un acteur majeur sur la scène footballistique globale.

Mots-clés:

football, Maroc, succès sportif, développement, équipe nationale, joueuses, futsal, infrastructure, sport, écoles de football, éducation, épanouissement, équipe, entraîneur, gardien de but, évolution, Féderation marocaine de football, développement, politique sportive, jeunes, enthousiasme.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE