mercredi 17 avril 2024
AccueilInternationalAfriqueLe Président égyptien se présente à sa réélection dans un pays divisé!

Le Président égyptien se présente à sa réélection dans un pays divisé!

Abdel Fattah Al-Sissi, président égyptien, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de décembre. Cette annonce n’était qu’une formalité, car le président était déjà en campagne depuis plusieurs mois. À chaque apparition publique, il vantait son bilan depuis son accession au pouvoir en 2014. Depuis l’annonce de la date du scrutin, les manifestations en son honneur se sont multipliées. En effet, des milliers de partisans se sont rassemblés au Caire et des felouques à son effigie ont défilé sur le Nil.

Lors de ce rassemblement, des affiches avec le slogan « Oui à la stabilité de l’Égypte » étaient visibles. Le président Al-Sissi se présente comme le garant de la stabilité, même aux yeux de ses soutiens occidentaux. Dans son discours de candidature, il a évoqué l’année 2013, où l’Égypte a été récupérée des griffes d’un groupe des ténèbres et de la trahison, en référence au mouvement islamiste des Frères musulmans, aujourd’hui interdit au Caire. Le président issu de ce mouvement, Mohamed Morsi, avait été destitué par l’armée en juillet 2013, suite à d’importantes manifestations.

Le fait que M. Al-Sissi revienne sur cet événement est significatif, car le renversement de son prédécesseur lui avait valu une grande popularité. Cependant, cette popularité s’est estompée au fil des années en raison des difficultés économiques que connaît l’Égypte. Le président a donc affirmé vouloir « travailler » à offrir une « vie décente » aux Égyptiens, s’appropriant ainsi le nom d’un programme de lutte contre la pauvreté en cours. Néanmoins, les opposants et certains économistes critiquent les grands travaux d’infrastructure lancés par Al-Sissi au cours de ses deux premiers mandats. Ils estiment que ces projets ont vidé les caisses de l’État et triplé la dette qui pèse aujourd’hui sur l’Égypte.

En outre, les récentes déclarations du président sur la relation entre la faim et le progrès ont suscité une vague de critiques sur les réseaux sociaux. Il avait exhorté les Égyptiens à ne pas dire qu’ils préféraient manger plutôt que de construire et de progresser. Ces propos ont été perçus comme insensibles par de nombreux internautes, qui craignent généralement d’être arrêtés par la police pour leurs opinions politiques.

Malgré tout, Al-Sissi continue de bénéficier d’un solide soutien politique et populaire. Toutefois, il est important de noter que les manifestations en faveur du président ne reflètent pas nécessairement l’opinion générale de la population égyptienne, car le climat politique ne permet pas toujours l’expression libre des opinions contraires.

Mots-clés: Abdel Fattah Al-Sissi, élection présidentielle, Égypte, candidature, stabilité, mouvement islamiste, Frères musulmans, Mohamed Morsi, popularité, travaux d’infrastructure, dette, économie, critique, réseaux sociaux, rassemblement, manifestation.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE