mardi 28 mai 2024
AccueilInternationalAfriqueLe parcours incroyable d'Edgar-Yves, l'humoriste franco-béninois qui défie tous les obstacles pour...

Le parcours incroyable d’Edgar-Yves, l’humoriste franco-béninois qui défie tous les obstacles pour conquérir la scène

Edgar-Yves est un humoriste franco-béninois qui connaît un succès fulgurant en France. Son dernier spectacle, intitulé « Solide », affiche complet dans toutes les villes où il se produit. Malgré son passage peu fréquent à la télévision, Edgar-Yves parvient à remplir les salles de spectacle partout en France. Sa tournée est organisée à un rythme effréné, et l’humoriste de 36 ans semble ravi de cette intensité. Il aime rappeler avec humour que si profiter de la vie signifie être un fainéant, alors il est un fainéant d’élite. Selon lui, le bonheur sur Terre est le privilège des personnes courageuses. Pour vivre comme on le souhaite, il faut être solide, c’est-à-dire capable de s’opposer si nécessaire.

Edgar-Yves, de son vrai nom Edgar-Yves Junior Monnou, a grandi entre la France et le Bénin. Dans l’un de ses sketches intitulé « La corruption », il évoque avec humour le niveau de corruption au Bénin, déclarant qu’il pourrait dire que son pays natal est le plus corrompu du monde, mais que les pays voisins pourraient le poursuivre en diffamation. L’humoriste ne cache pas qu’il vient d’une famille aisée, voire très riche. Son père, Edgar-Yves Monnou, a été ministre des affaires étrangères du Bénin avant de devenir ambassadeur à Paris. Malgré les aspirations de son père pour qu’il devienne avocat, Edgar-Yves abandonne ses études et se retrouve à la rue à 24 ans. Il raconte avoir volé des sandwichs dans des magasins et fait la manche pour survivre. Grâce à un ami généreux qui l’a hébergé et nourri, il a pu se réinsérer et obtenir un emploi de chargé de clientèle. Cette expérience lui a permis de toucher des indemnités de chômage et de réaliser enfin son rêve de se lancer dans le stand-up. En 2012, il a créé avec des amis le West Side Comedy Club à Nantes.

Pendant un certain temps, la relation entre Edgar-Yves et son père est restée distante après cette rupture. Cependant, ils ont réussi à se réconcilier. Edgar-Yves n’en veut pas à son père de l’avoir dépeint comme un voleur dans l’un de ses sketches et ce dernier l’a même félicité pour sa réussite. Aujourd’hui, le frère aîné d’Edgar-Yves a repris le cabinet fiscal de la famille, sa grande sœur possède un restaurant près de Carcassonne et sa petite sœur, ancienne major de promotion à Sciences Po Paris, est devenue gendarme. Quant à la benjamine, Edgar-Yves élude la question en disant qu’elle est en bonne santé, laissant entendre que les plus jeunes ont le privilège de se chercher.

En janvier 2021, Edgar-Yves a été victime de censure de la part de Comédie+, une chaîne du groupe Canal+. Son sketch a été coupé au montage lors de la retransmission du spectacle « Etoiles espoir humour du Parisien ». Dans ce sketch intitulé « La corruption », il établit un parallèle entre Vincent Bolloré, actionnaire majoritaire de Canal+, et Alpha Condé, président de la République de Guinée. Malgré cette censure, Edgar-Yves continue à être promu grâce à Internet. Il filme ses sketchs, les poste sur les réseaux sociaux et les gens rient avant de réserver des places pour ses spectacles. L’humoriste compte sur une communauté de plus de 134 000 abonnés sur Instagram et un peu plus de 90 000 sur YouTube. Ces chiffres suffisent pour qu’il n’ait plus besoin de la télévision, qu’il qualifie lui-même de « vieux média ».

Edgar-Yves puise son inspiration chez les stand-upeurs anglo-saxons tels que Dave Chappelle, Jim Jefferies et Ricky Gervais. En France, il admire Roman Frayssinet et Blanche Gardin, ainsi que les anciens comme Coluche, Desproges et Dieudonné. Il apprécie l’humour porteur d’un message, notamment dans ses sketches politiques tels que « La colonisation », « La corruption » et sa suite, « La censure » ou encore « Le barbecue » qui vise les véganes. Il tente d’inspirer et d’éveiller les consciences à sa manière grâce à l’humour. En tant qu’Afropéen, Edgar-Yves n’hésite pas à commenter la situation « catastrophique » en Afrique suite aux coups d’État successifs. Selon lui, la relation entre la France et l’Afrique est déséquilibrée et il encourage les Africains à trouver les moyens d’être véritablement indépendants, sans se tourner ni vers les Russes, ni vers les Européens, ni vers les Chinois. Il est convaincu que les Africains doivent se battre pour leur indépendance.

Edgar-Yves est fier et ambitieux, et il assume pleinement son parcours. Il affirme que la nouvelle génération n’est pas là pour faire la queue ou tendre la main, mais qu’elle est prête à passer par la fenêtre si nécessaire. Il reconnaît que ce n’est pas toujours facile d’être noir en France, mais il est fier d’avoir réussi à tracer son propre chemin. Son rêve ultime serait de jouer l’un de ses spectacles au Stade de France. Il souhaite également créer un nouveau festival de l’humour en Afrique de l’Ouest, qui partirait du Bénin et mettrait en avant les jeunes talents du continent.

Mots-clés: Edgar-Yves, humoriste, franco-béninois, spectacle, Solide, France, Lille, Toulon, Marseille, tournée, branleur, bonheur, opposition, Bénin, corruption, famille aisée, père, politique, avocat, stand-up, West Side Comedy Club, réconciliation, censure, Canal+, Internet, réseaux sociaux, communauté, inspiration, humoristes, messages politiques, Africains, indépendance, racisme, Stade de France, festival d’humour, Afrique de l’Ouest.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE