mardi 5 mars 2024

Un scandale énorme: Les poulets de McDonald’s maltraités à Forges-de-Lanouée, le 16 octobre 2023 !

Un Big Bang réglementaire sur le bien-être animal attendu

Le 7 décembre, la Commission européenne a présenté de nouvelles mesures encadrant les conditions de transport des animaux d’élevage, dans le cadre d’une révision attendue depuis longtemps de la législation existante. Cependant, les textes relatifs aux conditions de traitement des animaux dans les élevages, dans les abattoirs, ainsi que sur l’étiquetage, ont été repoussés après les élections européennes de juin 2024, malgré les signaux positifs émis précédemment.

Les attentes déçues des ONG

Cette décision a suscité la déception des organisations non gouvernementales (ONG) impliquées dans la défense des animaux, qui considèrent que l’exécutif européen a manqué une opportunité de présenter une réforme d’ampleur. En effet, la Commission s’était initialement engagée à réviser l’ensemble des règles communautaires relatives aux animaux d’élevage, de leur naissance à leur abattage, en s’appuyant sur des avis scientifiques concluant à la nécessité de nouvelles mesures.

Un changement de cap inattendu

Pourtant, un changement de ton s’est opéré au cours de l’année 2023, avec la publication des premières études d’impact suscitant des craintes sur le coût de la transition vers des pratiques plus respectueuses du bien-être animal. Les considérations économiques et politiques, notamment dans le contexte des élections européennes et la montée de l’extrême droite, ont semblé prendre le dessus sur les préoccupations initiales en matière de bien-être animal.

Des obstacles à surmonter

La bataille autour du projet de loi sur la restauration de la nature, ainsi que la complexité du secteur agricole et de ses acteurs, ont également été des obstacles à la publication de ces nouvelles réglementations. Selon Stéphanie Ghislain, de l’organisation Eurogroup for Animals, « Plus on se rapproche des élections européennes, plus c’est difficile de publier une telle réglementation, qui touche un secteur énorme et une variété d’acteurs très différenciés ».

Mots-clés:

Big Bang réglementaire, bien-être animal, Commission européenne, élevage, animaux d’élevage, ONG, transition, législation, élections européennes, secteur agricole, Eurogroup for Animals, bien-être animal

articles similaires
Articles Récents