vendredi 1 mars 2024

La fin du monde approche avec la consommation démesurée de charbon en 2023


La demande mondiale de charbon atteint un record en 2023, malgré les prévisions à la baisse de l’AIE

La planète, qui n’a jamais eu aussi chaud qu’en 2023, n’a jamais consommé autant de charbon : la demande mondiale a atteint 8,53 milliards de tonnes cette année – du jamais-vu –, a annoncé, vendredi 15 décembre, l’Agence internationale de l’énergie (AIE.

Le record de chaleur en 2023 a été officiellement annoncé par l’observatoire européen Copernicus, avec une anomalie de température de + 1,46 °C par rapport aux températures moyennes de la période 1850-1900.

La consommation de charbon en Asie

C’est en Asie que l’appétit pour le charbon est le plus important : selon l’AIE, cette année, la consommation en Chine aura augmenté de 220 millions de tonnes (+ 4,9 %), celle de l’Inde de 98 millions de tonnes (+ 8 %), et celle de l’Indonésie de 23 millions de tonnes (+ 11 %). En revanche, la consommation de charbon s’est fortement ralentie en Europe (baisse de 107 millions de tonnes, – 23 %) et aux États-Unis (baisse de 95 millions de tonnes, – 21 %), en raison essentiellement de la mutation des centrales électriques qui abandonnent progressivement le charbon et de la faiblesse de l’activité industrielle.

L’AIE reconnaît sa difficulté à émettre des prévisions pour la Russie, quatrième consommateur mondial de charbon, en raison de la guerre en Ukraine. Les prévisions pour l’Ukraine sont aussi « incertaines » , souligne l’AIE.

Les prévisions de l’AIE et le rôle de la Chine et de l’Inde

La consommation mondiale devrait engager une tendance à la décrue à partir de 2024, selon l’AIE. L’Agence compte sur une augmentation très importante des énergies renouvelables (éolienne, solaire) pour pousser la consommation mondiale de charbon sur une trajectoire descendante.

Paradoxalement, la Chine, premier consommateur mondial de charbon, continue à construire des centrales à charbon, représentant plus de la moitié de la consommation mondiale à elle seule. Cependant, l’AIE prévoit une baisse de la consommation chinoise de charbon pour la production d’électricité sur la période 2024-2026. En revanche, c’est l’Inde qui devrait devenir le moteur de la pression à la hausse sur la demande mondiale de charbon jusqu’en 2026.

Les défis environnementaux et économiques

Au-delà de l’utilisation du charbon pour alimenter des centrales électriques, la consommation ne devrait pas faiblir dans ses utilisations industrielles comme pour les cimenteries. Dans le cas de l’Indonésie, l’extraction du nickel en pleine expansion pour alimenter les marchés des batteries automobiles contribue à favoriser sa consommation de charbon.

Conclusion

La consommation mondiale de charbon a atteint un niveau record en 2023, malgré les prévisions à la baisse de l’AIE pour l’avenir. L’Asie, en particulier la Chine et l’Inde, continue de jouer un rôle déterminant dans la demande mondiale de charbon. Cette situation soulève des défis environnementaux et économiques et renforce l’importance d’accélérer la transition vers les énergies renouvelables pour lutter contre le réchauffement climatique.

Mots-clés:

Charbon, consommation, demande mondiale, AIE, Chine, Inde, Asia, énergies renouvelables, environnement, réchauffement climatique, record, 2023

articles similaires

Articles Récents