jeudi 23 mai 2024
AccueilDisparitionsLe génial clown Jango Edwards est mort : une perte terrible pour...

Le génial clown Jango Edwards est mort : une perte terrible pour le monde du spectacle !

Le monde de l’humour est en deuil. Le célèbre clown et humoriste américain Jango Edwards nous a quittés le vendredi 4 août à Barcelone, emporté par un cancer à l’âge de 73 ans. Sa attachée de presse française a confirmé cette triste nouvelle.

Jango Edwards était un artiste hors du commun, connu pour son énergie débordante et sa créativité déjantée. Dès le début de sa carrière, il a su révolutionner l’art du clown en lui insufflant une nouvelle vie. Le journal Le Monde décrivait déjà en 1987 ses performances comme « un énorme délire burlesque », témoignant de la capacité de Jango Edwards à revisiter ce genre avec une énergie incroyable.

Mais ce n’est pas tout, Jango Edwards s’est également fait remarquer par ses interventions hilarantes dans l’émission culte « Nulle part ailleurs » sur la chaîne française Canal+. Aux côtés d’Antoine de Caunes, il a su conquérir le cœur du public avec son humour décalé et sa présence scénique unique.

Né Stanley Ted Edwards en 1950 à Détroit, Jango Edwards a découvert sa passion pour le clown dans les années 1970. Rapidement, il commence à se produire en Europe et connaît un succès retentissant en France. En effet, il a tenu l’affiche du Splendid pendant neuf mois, entre 1987 et 1988, marquant ainsi son empreinte dans le paysage humoristique français.

Mais Jango Edwards n’était pas seulement un clown de scène, il était aussi le fondateur du mouvement du « nouveau clown ». En 2009, il a créé un institut consacré à cette pratique à Barcelone, sa ville d’adoption où il résidait depuis plusieurs années avec sa femme, Cristi Garbo. Sa contribution à l’art du clown a été reconnue et saluée par de nombreux artistes et professionnels du secteur.

Suite au décès de Jango Edwards, le maire de Barcelone, Jaume Collboni, lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux en saluant « le maître des clowns et ce Barcelonais de cœur ». Il a témoigné de l’impact qu’il a eu sur la scène artistique de la ville et a exprimé sa certitude que Jango Edwards continuera à inspirer de nombreuses âmes.

Jango Edwards a également foulé les planches du café-théâtre le Splendid Saint-Martin à Paris en 1987. Le journal Le Monde, dans un article lui étant consacré, le présentait comme un artiste capable de provoquer l’étonnement du public avec la densité, la finesse et la vivacité de son art. Rien ne lui était étranger : mime, commedia dell’arte, cirque et rock se mêlaient harmonieusement dans ses spectacles.

Enfin, Jango Edwards venait de finaliser l’écriture d’un livre intitulé La Bible du clown. Ce projet, qui lui tenait à cœur, témoigne de sa volonté de partager son expérience et son savoir-faire avec les générations futures.

Jango Edwards restera à jamais gravé dans nos mémoires comme un artiste talentueux, un génie du clown qui a su réinventer son art et le partager avec le plus grand nombre. Son héritage perdurera et continuera à inspirer les artistes de demain.

Mots-clés: Jango Edwards, clown, humoriste, décès, cancer, attachée de presse, Barcelone, Le Monde, Nulle part ailleurs, Antoine de Caunes, Splendid, nouveau clown, institut, Barcelone, maire, Jaume Collboni, café-théâtre, Paris, mime, commedia dell’arte, cirque, rock, livre, La Bible du clown.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE